Au N° 1, 31 candidats, dont 12 femmes, figurent sur la liste officielle, soit une augmentation par rapport à 2010 où ils étaient 26 en lice. On note la présence de 13 partis, dont six comptant chacun trois candidats.
L’exercice a débuté assez timidement à 9 h 20 dans l’enceinte de la James Burty David SSS, à Bell-Village, quand Guillano Meyepa de Justice Sociale, dont le motto est « La libération », s’est inscrit. Il a été rejoint par son colistier Anthony Nanette. Vingt minutes après, Padummun Ganesh, qui est à sa troisième tentative à une élection générale, est entré pour représenter le Parti du Peuple Mauricien.
Vers 10 h, Sylvio Michel des Verts Fraternels Aksion Kont Lamiser et ses deux colistières ont précédé les candidats de l’Alliance Lepep. Leur arrivée a été marquée par le traditionnel défilé de quelques motocyclettes et d’une cinquantaine de partisans alors que Danielle Selvon, Patrice Armance et Alain Wong avaient pris place à bord d’un van. La confiance semblait de mise, car ils ont scandé « Troi zero pisso » à plusieurs reprises.
L’arrivée de l’équipe PTr/MMM était impatiemment attendue. Il était toutefois convenu entre les partis d’éviter que les activistes des deux blocs ne se rencontrent en cours de route.
Ainsi, Mireille Martin et ses partisans se sont rendus sur la tombe de James Burty David, non loin du cimetière de l’Ouest, pour rendre un hommage à cet ancien élu PTr de la circonscription N° 1. Ils ont ensuite rejoint le groupe des mauves à la rue Odette Ernest pour se diriger ensemble vers le centre d’enregistrement.
Ce groupe était beaucoup plus bruyant et était aussi composé d’un peu plus de partisans. Une fois encore, l’optimisme était de rigueur pour une victoire sans bavures de « 3-0 ».
A la mi-journée, une vingtaine de candidatures avaient déjà été enregistrées. Le reste de l’après-midi a été relativement calme quand, cinq minutes avant 15 h, soit la fermeture des enregistrements, un candidat potentiel se présenta pour soumettre ses documents. Malheureusement, ceux-ci n’étaient pas en conformité avec les règlements, le candidat en question ayant des parrains qui n’habitent pas la circonscription.
Le Returning Officer, Mohammad Isme Azam Neerooa, a fait part de sa satisfaction quant au déroulement de l’exercice d’enregistrement de candidats, du bon comportement de ces derniers et du soutien de son personnel.