Le MTC a reçu onze candidatures en vue de l’élection de deux administrateurs prévue le vendredi 27 février lors de son assemblée générale annuelle. On note surtout l’absence du président sortant Gilbert Merven dont le mandat de trois ans arrive à expiration et celle de Jean-Michel Giraud, lui-même un ancien président et considéré ces dernières années comme la voix de l’opposition au MTC.
La politique de Gilbert Merven a été longtemps décriée sur la scène hippique locale. Surtout lors de la saison 2014 entachée de plusieurs scandales qui ont forcé l’ancien gouvernement à mettre en place une commission d’enquête menée par des investigateurs britanniques et dont le rapport n’a pas encore été rendu public. Le président sortant (61 ans), qui a fait son entrée au sein du board du MTC en 2006, a été conduit à la présidence en six occasions (2007, 208, 2009, 2012, 2013 et 2014), était toutefois inéligible pour un quatrième mandat à la tête du club, alors qu’il avait la possibilité de se présenter comme candidat pour un poste d’administrateur. Mais il aura finalement choisi de jeter l’éponge.
Jean-Michel Giraud, 64 ans, a été sextuple président du MTC en 1996, 1997, 2001, 2002, 2003 et 2004. L’année dernière, alors qu’il était considéré comme l’opposant déclaré du président Merven au sein du board des administrateurs du MTC, il avait essuyé sa toute première défaite électorale du MTC, battu par un néophyte, Donald Payen. Depuis, il avait pris ses distances à la rue Eugène-Laurent.
Les aspirants candidats aux sièges laissés vacants à l’issue de la fin de mandat de Gilbert Merven et Jean Marc Ulcoq au conseil d’administration sont Govindane Appadoo, Abdullah Atchia, Mukesh Balgobin, Pravesh Kumar Boodhoo, Pravin Desai, Pierre A. de C. du Mée, Jean-Noël Fayolle, Christian Lafraisière, Francis Maurel, Yahia Nazroo et Anil Kumar Ramnarain. Certains pourraient se désister avant même l’échéance comme cela a été le cas régulièrement ces dernières années.
À noter que la classification des membres du MTC à 2014 se lisait ainsi : membres fondateurs à vie (162), membres fondateurs ordinaires (445), membres fondateurs non-actifs (72), membres fondateurs à l’étranger (68), membres fondateurs associés (144) et membres fondateurs honoraires (8). Seuls les membres fondateurs à vie (162) et les membres fondateurs ordinaires (445) ont droit au vote. Le vote par procuration est également utilisé lors du scrutin.