Steeve Magdaleine et Jean-Yves Dansant ont été élus à l’unanimité hier après-midi président et vice-président du conseil de district de Rivière-Noire. De nouvelles élections ont eu lieu pour remplir ces deux postes, et ce après que la Cour suprême a rejeté la demande d’injonction déposée par Véronique Leu-Govind, d’obédience PMSD, qui contestait l’élection d’un nouveau président. La juge Nirmala Devat a informé les hommes de loi du PMSD que la demande a été « set asside ».
Mardi 13 octobre. Une motion de blâme présentée par Kemraj Ortoo, le conseiller du village de Gros-Cailloux, contre Véronique Leu-Govind avait été votée par une majorité de sept contre six. Ce qui a mené à une élection hier après-midi pour l’établissement du conseil de district de Rivière-Noire. Il faut le dire, l’exercice s’est déroulé dans le calme.
C’est Steeve Magdaleine qui a été élu nouveau président. Il était accompagné de ses amis conseillers, à l’instar de Kemrak Ortoo, proche du MMM, et qui, selon nos sources, est l’architecte de cette victoire. « Il n’y a rien de politique, que vous le vouliez ou pas. La nouvelle équipe doit travailler avec le gouvernement en place. En tant que nouveau président, je suis conscient que c’est une lourde responsabilité qui repose sur mes épaules. Je donne la garantie que je travaillerai pour faire progresser sans distinction aucune les 13 villages qui tombent sous la juridiction du conseil de district de Rivière-Noire », a-t-il souligné.
La priorité de Steeve Magdaleine, conseiller du village d’Albion, père d’un enfant de 9 ans et employé dans une compagnie privée, est de trouver au plus vite  les ressources financières nécessaires pour que le conseil soit doté d’un deuxième véhicule pour changer les ampoules brûlées des lampadaires. « Ti ena de, me enn an pann depi lontan. Li bien difisil pou travay dan sa kondision-la », a-t-il avoué. Il dit compter énormément sur la coopération de tous les membres du conseil pour accomplir la tâche qui leur a été confiée.
Jean-Yves Dansant, conseiller du village de Flic-en-Flac, élu comme vice-président du conseil, avait dans le passé posé sa candidature pour occuper le poste de président de ce conseil de district. Il n’avait été battu par nulle autre que Véronique Leu-Govind. Jean-Yves Dansant remplace depuis hier Marie Dorise Cale, qui elle aussi a été destituée de son poste à travers une motion de blâme. Le nouveau vice-président abonde dans le même sens que Steeve Magdaleine. « Nous avons été élus pour travailler pour toute la région. Notre objectif est de venir de l’avant avec des projets de développement », soutient-il.
Véronique Leu-Govind, l’ancienne présidente du conseil de district de Rivière-Noire, a conseillé à la nouvelle équipe dirigeante de travailler sans se laisser tenter. « Travay prop pou ki enn zour zot pa bizin fer lobze enn lanket l’ICAC. Je respecte le jugement de la cour. Je vous souhaite bonne continuation et bonne  chance », a-t-elle déclaré.
Kemraj Ortoo, auteur de la motion de blâme contre l’ancienne présidente, a joué la carte de l’apaisement. « C’est ça la démocratie. Nous sommes tous appelés à quitter le poste que nous occupons dans une institution quelconque. Les élections sont derrière nous. Pa bizin gard rankinn. Nou met latet ansam nou travay », a-t-il plaidé.