Mairie de Curepipe

Des édiles boudent une réunion de concertation au Sun Trust samedi

L’élection des nouveaux maires et de leurs adjoints dans les cinq villes se déroulera du 26 au 28 juin. Toutefois, les noms des prochains magistrats des villes sont déjà connus. À l’issue d’une réunion au Sun Trust  samedi, l’état-major du MSM a déjà fait connaître son choix pour les prochains maires, et un mot d’ordre a été passé pour voter pour les noms cités. Certains conseillers de l’alliance MSM-ML ont boudé la réunion, car ils s’opposent aux choix de l’état-major.

L’état-major du MSM a déjà fait son choix pour les nouveaux maires, ainsi que leurs adjoints. Une réunion en ce sens a eu lieu au bâtiment Sun Trust dans la matinée du samedi 22 juin dernier, laquelle était présidée par la vice-Première ministre et ministre des Administrations régionales et Collectivités locales, Fazila Jeewa-Daureeawoo, le président du MSM, Showkutally Soodhun, le secrétaire général du parti, ainsi que les ministres des Infrastructures publiques, Nando Bodha, et du Service civil, Eddy Boissezon, et le PPS Toolsiraj Benydin. Il nous revient que les conseillers ont subi un bourrage de crâne en ce qu’il s’agit des élections mairales prévues du 26 au 28 juin. Le mot d’ordre a été passé pour que les actuels maires de Beau-Bassin/Rose-Hill et Curepipe soient reconduits à leur poste. Ceci dit, Ken Fong entamera son troisième mandat alors que Hans Marguerite en sera, lui, à son deuxième. Toorwatee (Sweetee) Gokhool restera l’adjointe au maire à Curepipe, alors que Narendra Singh Bhojawoon sera élu comme adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill.

À Port-Louis, ni Javed Codabux ni Issoop Nujurally ne seront élus maires. Selon nos recoupements d’informations, l’état-major du MSM apporte son soutien à « l’outsider » Mahfooz Cadersaib. Il succédera à Daniel Laurent. C’est lui qui aurait, selon nos informations, été poussé par les lobbies venant des circonscriptions 2 et 3 de Port-Louis pour ce dernier mandat de lord-maire de la capitale. Il aura Georges Daniel Augustin comme adjoint.

À Vacoas-Phoenix, il a été décidé que Praveen Kumar Ramburn sera maire et que Manfred Mungur sera son adjoint. Tandis qu’à Quatre-Bornes, Soolekha Jepaul-Raddhoa sera remplacée par Nagen Mootosamy. Mais à l’issue de la réunion, ce choix était toutefois sujet à des agitations, Dooshiant Ramlukun, Premila Geerjan ou encore Shyam Sookun activant des lobbies pour le poste. Ces derniers revendiquent le droit d’avoir contribué énormément politiquement sur le terrain pour le compte du MSM dans une circonscription qui n’a plus de soutien politique au No 18 depuis le départ de Roshi Bhadain. Dooshiant Ramlukun sera élu adjoint au maire.

Plusieurs conseillers, plus particulièrement du Muvman Liberater, ont choisi de bouder la réunion de samedi, car ils s’opposent catégoriquement aux noms cités pour le poste de maire. « Je ne me suis pas rendu à la réunion parce que je savais déjà ce qui allait se passer. Je ne comprends pas pourquoi Ken Fong doit être reconduit au poste de maire. Il a déjà servi deux mandats. Il en sera à son troisième. C’est injuste envers les autres conseillers, en particulier ses camarades du ML. Il fallait donner la chance aux autres également », nous confie un conseiller du ML, qui ne cache pas son aspiration à devenir maire de la ville de Beau-Bassin/Rose-Hill.

À Curepipe, les conseillers du PMSD ont surpris plus d’un. Ils votent en faveur d’un deuxième mandat pour Hans Marguerite. « Si Hans Marguerite est reconduit au fauteuil du maire, nous ne nous y opposerons pas. Il a été un bon maire, voire exemplaire. Si un autre nom avait été cité, nous aurions présenté un candidat du PMSD au poste de maire », nous confie un conseiller bleu. Mais cette décision n’est pas du goût de tous les conseillers de Curepipe. Si le PMSD soutient Hans Marguerite, certains conseillers de la majorité ne cachent pas, eux, leur déception. « Personne n’a de l’expérience, mais tout le monde veut être maire au moins une fois. Il faut donner la chance aux autres. Mais puisque l’état-major du MSM en a décidé ainsi, nous ne pouvons rien faire à ce sujet », précise un conseiller du MSM.

À Quatre-Bornes, certains conseillers s’opposent au choix de Dooshiant Ramlukun pour le poste d’adjoint au maire. « Il est jeune, mais trop ambitieux. Il ne sait pas contrôler ses émotions et finit toujours par faire des folies. De plus, il a récemment eu des démêlés avec la police », indique une conseillère de la ville de Quatre-Bornes.