Les résultats des élections européennes de ce mois de mai confirment largement les projections émises dans le texte paru dans FORUM en cinq parties, les 7, 8, 15, 20 et 24 mai 2019 sous le titre L’UNION EUROPÉENNES,… L’EUROPE À L’AGONIE. Il faut reconnaître néanmoins qu’aucun élément ne laissait entrevoir la vague salutaire des Verts, notamment en France et en Allemagne.

FIROZ GHANTY

Cette analyse critique, dans une perspective historique de l’Idée d’Europe depuis l’Empire Romain à la situation actuelle caractérisée par la montée de l’Extrême Droite, du Fascisme, mettait en exergue la Trahison de la Gauche, la Démission des Intellectuels, la Défaite de la Pensée, les Dérives Droitières des Conservateurs, la Faillite de la Démocratie Parlementaire Bourgeoise et de la République incapables de répondre aux aspirations des peuples et des évolutions sociétales qui génèrent les peurs pathologiques face à l’avenir anxiogène, liberticide et mortifère. Ces peurs sont aggravées par la paupérisation de larges masses des peuples, conséquence de la mondialisation du libéralisme économique.

Malgré les Alertes répétées depuis des décennies par quelques rares Penseurs, les partis institutionnels de droite, de gauche et les médias ont été incapables d’inventer de nouveaux modèles sociaux ou de proposer d’autres possibles face aux défis actuels en vue de reconstruire des sociétés qui défendent et protègent les citoyens dans des Ensembles acceptés et partagés pour des avenirs communs. Le glissement à droite du monde est une constante depuis une trentaine d’années.

L’Extrême Droite continue son avancée vers la conquête du pouvoir dans toute l’Europe et dans le monde et elle renforce son ancrage là où elle est déjà au gouvernement, comme Salvini en Italie, Orban en Hongrie, Modi en Inde. En Espagne Vox entre au parlement. En France le Rassemblement National est en tête, mettant en échec la stratégie de Macron se posant en dernier rempart contre l’Extrême Droite en Europe. Même si le PPE, Parti Populaire Européen, regroupement de la droite classique garde la majorité, l’ALDE, l’Alliance des Libéraux et Démocrates Européens, des centristes progresse. Les Verts ont désormais une présence forte qui sera, espérons-le, un barrage pour l’Extrême Droite, qui elle, aura de toutes les manières une capacité de nuisance indéniable et presque certainement une minoritaire de blocage qui risque de gripper la machine institutionnelle européenne.

L’enseignement à tirer de cette recomposition en Europe, confirme ce que le texte de référence cité plus haut prévoyait, c’est-à-dire la progression constante de l’Extrême Droite, dans toutes ses variantes, partout dans le monde avec la constitution tacite d’une Internationale Noire, Néo-Fasciste. Il faut arrêter de jouer sur les mots, ce que les commentateurs politiques dénomment les populistes, les nationalistes, ce sont les Nouveaux Fascistes, de Trump à Modi, en passant par tous les Farage, Bolsonaro, Guaïdo, Lepen et autre Duterte.   

Les classes dirigeantes et possédantes, que certains appellent Elites, pour accumuler encore plus de richesses ont détruit la Démocratie Représentative, les acquis sociaux, livrant les peuples à des extrêmes où ils croient trouver la sécurité dans la promesse illusoire du retour à un Ordre et des Valeurs Anciennes. La perte de repères et de la maîtrise de son devenir pousse l’Homme à laisser agir sa nature de prédateur en donnant libre cours aux réflexes primaires de survie. Devenu un Animal Social, l’Homme se soumet à l’Ordre, à la Loi, à l’Autorité, etc., mais dès qu’il se sent menacé le gène de la prédation et de la violence contre l’Autre redevient la Loi.

Cascadelle,

Beau-Bassin,

Ce 31 mai 2019