photo d'illustration

Les Casernes centrales mettent en garde le public concernant la circulation sur les réseaux sociaux d’un supposé Secret Service Report de la police faisant état d’une “overview” des élections générales et du nombre de sièges que chaque parti pourrait remporter. Cette correspondance porte le logo de la force policière et du Coat of Arms de la République de Maurice. Mais le commissaire de police, Mario Nobin, avance que ce rapport n’émane pas des Police Headquarters et qu’il a été fabriqué de toutes pièces.

Par le truchement d’un communiqué, le commissaire de police a mis en garde le public concernant l’utilisation de l’Arms of Mauritius, qui est en infraction avec l’article 76A du “criminal code” et qui avance : « Except with the express autorization of the Prime Minister, no person shall: (a) use in connection with any business, trade, calling, professional or public activity; or (b) offer for the sale any article or any matter produced whether by technological means, in an electronic medium or otherwise, bearing the Arms of Mauritius. »

La police rappelle que les contrevenants risquent une amende n’excédant pas Rs 200 000. Le commissaire de police souligne également que l’utilisation non autorisée du logo de la police est un délit de “forgery” sous les articles 108 et 112 de la Criminal Code Act.