Avec l’échéance du désistement des candidats cet après-midi, les préparatifs pour les émissions politiques à la télévision nationale et sur les ondes de Radio-Maurice et de Kool FM connaîtront une nette accélération. La direction générale de la MBC prévoit en effet le coup d’envoi des General Elections 2014 – Party Election Broadcasts lundi prochain, l’ultime émission étant prévue dans la soirée du mardi 9. Au total, 18 heures d’émissions politiques seront ainsi consacrées à la campagne électorale, soit neuf heures sur le petit écran, de 20h05 à 21h05 chaque soir et, sur Radio-Maurice et Kool FM, de 18h30 à 19h30 entre le 1er et le 9 décembre prochains. Les Campaign Managers des alliances politiques et des partis engagés dans la campagne électorale ont été convoqués au QG de la MBC, à Moka, notamment dans le Studio A, demain à partir de 11 heures.
Le but de cette rencontre entre la direction de la MBC et les responsables de campagne des formations politiques est d’obtenir l’accord de ces derniers par rapport aux dispositions arrêtées, la signature d’un accord formel étant prévue au plus tard le 29 novembre. Lors de cette séance de travail demain, la MBC devra communiquer aux partis politiques la répartition des temps d’antenne alloués à chacun d’eux du 1er au 9 décembre, les détails des procédures pour les enregistrements des partis politiques aussi bien que les Broadcast Schedules pour les neuf jours d’émissions politiques en vue du scrutin du 10 décembre.
Dans la lettre de convocation aux partis et alliances politiques, la MBC prend le soin de souligner que « party elections broadcasts will be carried out on the basis of the principles and criteria laid down in the IBA General Elections 2014 Guidelines and in compliance within the provisions of the MBC Act ». Ces “guidelines” ont été communiqués aux responsables de la MBC et des stations de radio commerciales depuis le 21 courant.
Les règlements de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) définissent les critères pour le choix des alliances/partis politiques, qui seront programmés pour les soirées d’ouverture et de clôture de ces Party Elections Broadcasts. D’abord, l’IBA souligne que « the two political parties or alliances entitled to the highest number of units of air-time pursuant to this part shall both ne allocated air-time on the first and last day of the election broadcast period ». Ainsi, il faudra s’attendre à voir les candidats de l’alliance PTr/MMM et de l’Alliance Lepep, principalement les leaders, en ouverture et en clôture de ces émissions à la MBC.
Deux facteurs détermineront dans une large mesure la répartition des temps d’antenne politique au cours des neuf jours précédant le scrutin : d’abord le nombre de candidats présentés par les partis aux élections générales et, ensuite, le nombre de députés sortants des partis dans la dernière Assemblée nationale. Des spécifications précises sont formulées dans les “guidelines” pour les émissions lors des jours d’ouverture et de fermeture.
Pour le premier jour, l’IBA préconise que la formation politique du leader de l’opposition, Pravind Jugnauth, bénéficie de la première tranche horaire des émissions politiques du lundi 1er décembre. Cette intervention devra être suivie de celle de l’alliance menée par le Premier ministre, Navin Ramgoolam. Pour la dernière soirée politique, l’alliance PTr/MMM aura la dernière intervention, mais sera néanmoins précédée de celle de l’Alliance Lepep. « Other parties or alliances shall be scheduled on the remaining airtime by the broadcasting licensees as evenly as practically possible », notent les IBA Guidelines.
L’accord que propose la MBC pour les Party Elections Broadcasts dresse également une liste de conditions devant être respectées par les partis politiques, notamment que les enregistrements des émissions se fassent 48 heures à l’avance, que les intervenants ne doivent être que des candidats avec aucun étranger aux élections générales autorisé,
que les noms des intervenants de ces émissions soient soumis à la MBC au plus tard demain, à 15 heures, ou, encore, « no clichés, slogans, films, video, opening and closing credits, photographs, pictures, music or items of similar character or gestures or acts considered inappropriate by the MBC shall be allowed in any Party Political Broadcast ».
La MBC prend l’engagement d’assurer la confidentialité des enregistrements jusqu’à leur diffusion, la station nationale ayant le droit de regard de « vet any text » prévu dans ces émissions. La troisième clause du contrat de la MBC indique que  « political parties/alliances opting to resort to recording their party election broadcasts themselves should follow the guidelines and submit the material 48 hours prior to broadcast ». L’Alliance Lepep a déjà signifié son intention de produire ses propres émissions politiques à cet effet.
D’autre part, les partis et alliances politiques de Rodrigues étaient encore dans le flou quant à la programmation des émissions politiques. C’est ce qu’a indiqué ce matin au Mauricien le chef de file de l’Organisation du Peuple de Rodrigues, Francisco François.