Roshi Bhadain nourrit de grandes ambitions dans la circonscription No 20, où il se porte candidat. Il jette tout son poids dans cette bataille personnelle, surtout depuis sa déconvenue à la partielle au No 18. Fermement décidé à se faire élire, il déploie les gros moyens. Même s’il n’atteint pas son objectif, il compte sur un siège de Best Loser pour intégrer le prochain gouvernement.

Les agents du Reform Party sont à l’œuvre tard le soir à bord de 4×4 dans la circonscription pour inonder les rues d’oriflammes jaunes par kilomètres. À tel point que les citoyens du No 20 commencent à se plaindre de cet amas de tissu accroché, se demandant si le Reform Party enlèvera tout après les élections. « Eski li pou netway tou sa desord-la apre eleksyon ? » s’indignent certains habitants de Mont-Roches et de Roches-Brunes.