Le président du conseil d’administration du Central Electricity Board, Balraj Narroo, a indiqué à la presse ce matin que la deuxième phase du projet de Fort Victoria destiné à augmenter la capacité de la production d’électricité de 60 MW additionnels par cette station sera inaugurée en juillet.
« Ce projet se réalise grâce à des investissements de Rs 2,7 milliards afin de pouvoir subvenir à la demande grandissante de la population en termes d’électricité », a déclaré le président du conseil d’administration du CEB, avant de donner les détails de divers autres projets. « Le CEB est en train de préparer l’avenir en termes d’attentes de la population et dans le pays », a soutenu Balraj Narroo, en rappelant que la production d’électricité a atteint une pointe de 429 MW en février. Il a également souligné que le plan d’action du CEB couvrant la période 2003/2012 tire à sa fin et que ses techniciens travaillent sur le prochain plan de dix ans, période au cours de laquelle il devra relever de nombreux défis qui guettent le pays.
Citant les projets, Balraj Narroo a indiqué que l’extension de l’installation de deux turbines de 15 MW chacune à St-Louis sera lancée bientôt. « Nous espérons faire le commissioning en 2014 », a-t-il précisé. S’agissant de la production d’électricité à partir de charbon, il a annoncé une proposition pour 100 MW de CT Power, avec qui le CEB a déjà signé un purchase agreement. « Le CEB attend le jugement de l’Environment Appeal Tribunal avant de se prononcer sur cette question », a-t-il déclaré, avant de préciser l’importance de ces 100 MW d’électricité pour l’organisme. Par ailleurs, le CEB investit aussi dans des projets hydroélectriques à La Ferme et Le Val. Il s’attend à ce que le mini projet hydroélectrique de Midlands Dam soit prêt début 2013.
Concernant l’énergie renouvelable, Balraj Narroo a mentionné le projet SSDG qui, à ce jour, a attiré plus de 200 demandes, dont 23, produisant une capacité de 180 KW d’électricité, sont déjà connectés au réseau du CEB. À la fin du mois dernier, ces petits producteurs avaient exporté un total de 896 KWh sur le réseau du CEB. Cette organisation compte lancer bientôt un projet de photovoltaïque d’une capacité de 10 MW et qui sera opérationnel dans deux ans. M. Narroo a également parlé de l’énergie éolienne dont le projet de Plaine-Sophie d’une capacité de 30 MW qui devrait être opérationnel en 2014.
Au niveau de la consommation, le président du CEB a évoqué les Time of Use Tariffs, dont une étude est en cours, et qui devraient concerner la majorité de la population. Environ 48 000 compteurs électroniques ont été installés chez les consommateurs résidentiels et 3 500 auprès des consommateurs commerciaux, en sus des 660 compteurs automatiques qui gèrent la consommation des abonnés du CEB. Sur le plan financier, M. Narroo a indiqué que le CEB a fait des profits à hauteur de Rs 1 milliard en 2011 mais que pour 2012, ils ne seront que de Rs 200 M « à cause des prix du charbon et de l’huile lourde. »
À une question du Mauricien concernant la réouverture du grid code, il a répondu qu’une décision sera prise après une étude sur la production des petits producteurs actuels.