Lenerzi kout ser, inn ler pou bes ou bill kouran. C’est autour de cela que s’articule la campagne du ministère de l’Énergie. Il n’y a pas de formule magique pour remédier à la situation. Mais la possibilité est donnée à chacun de payer moins. Pour cela, il suffit de changer d’habitude et d’avoir une éthique face à une consommation en hausse.
La baisse du tarif d’électricité par foyer peut atteindre au moins 15%. Khalil Elahee, président de l’Energy Efficiency Management Office (EEMO), en est convaincu : “En appliquant des mesures simples et pratiques, un foyer peut y arriver.” Les méthodes sont simples. Des exemples : ne pas garder ses appareils électriques en veilleuse, éteindre la lumière dans une pièce où il n’y a personne, limiter la fréquence avec laquelle on ouvre la porte de son réfrigérateur et ne pas trop le remplir, adopter l’éco-conduite afin de brûler moins d’essence, passer moins de temps sous la douche, éteindre sa télé quand personne ne la regarde.