Une virée nocturne samedi à Grand-Baie s’est terminée en drame pour Mohindranath Domun, un sourd-muet de 35 ans. Cet habitant de Roches-Brunes est mort électrocuté par un câble de haute tension après avoir escaladé un pylône électrique se trouvant en face d’une boîte de nuit « très sélect ».
Les recoupements d’informations du Mauricien auprès des sources proches de l’enquête policière indiquent que l’acte de Mohindranath Domun, plus connu comme Roshan, reste encore flou et incompris même si certaines pistes sont à l’étude. Plus de 24 heures après l’électrocution de ce sourd-muet de 35 ans sur la route côtière de Grand-Baie, les policiers de la station balnéaire tentent toujours de déterminer les réelles motivations de cet habitué des boîtes de nuit du Nord quant au fait qu’il ait escaladé un pylône électrique aux petites heures du matin dimanche.
Les enquêteurs confirment qu’à deux reprises, le défunt s’était mis en tête d’atteindre le sommet de cette structure électrique. Sa première tentative s’est soldée par un échec, ayant été ramené à la raison par des videurs de la discothèque se trouvant en face du lieu du drame et réputée « trop strict » selon certains, s’agissant de l’admission des clubbers.
Il est environ 3 h 15 quand Mohindranath Domun grimpe pour la deuxième fois sur le pylône électrique. C’est alors que la ligne de haute tension l’a propulsé sur l’asphalte. En dépit d’une évacuation urgente vers l’hôpital du Nord, il succombera à ce choc électrique. L’autopsie pratiquée par le Principal Police Medical Officer, le Dr Monvoisin, a attribué son décès dû à une électrocution.
Plusieurs touristes et clubbers, témoins de ce drame, ont été auditionnés par la police de Grand-Baie avec le collaboration de la Criminal Investigation Division. Aucun n’est toutefois parvenu à faire la chronologie des événements entraînant l’escalade de Mohindranath Domun sur la structure.
Certaines sources officieuses approchées allèguent cependant que Mohindranath Domun se serait, dans un premier temps, vu refusé l’accès dans la boîte de nuit. Le défunt aurait alors été impliqué dans une altercation et aurait tenté de trouver refuge sur le pylône électrique. À ce matin, aucune déposition formelle ni aucun témoignage n’aurait été donné en ce sens à la police. L’enquête se poursuit pour révéler les « secrets » de l’acte de Roshan Domun qui plonge ses proches dans la consternation.