A l'enregistrement des partis.

Lalit a procédé le mercredi 16 octobre à son habituel tirage au sort pour désigner la communauté que ses candidats inscriront sur leur fiche de candidature aux prochaines élections. Une manière pour le parti de rejeter le Best Loser System. Lalit alignera ainsi 24 candidats, dont 11 Mauriciennes, dans les 20 circonscriptions pour les élections du 7 novembre.

Lalit a été le premier parti à présenter son programme électoral le mois dernier. Il propose une réflexion et les actions nécessaires face à diverses crises que traverse notre société. Le parti rappelle qu’il a été à l’avant-plan dans le combat pour la rétrocession des Chagos, la fermeture de la base militaire de Diego Garcia et la promotion de la langue maternelle, entre autres. Des sujets qui figurent en bonne place dans le programme proposé.

Les candidats choisis par Lalit pour ces élections, souligne Rada Kistnasamy, porte-parole du parti, sont actifs sur les terrains dans plusieurs combats. On dénombre 11 femmes sur les 24 candidats, soit 46%. « Nous sommes sans doute le parti avec le plus grand nombre de candidates dans ces élections », ajoute-t-il.

Comme pour chaque élection, les candidats de Lalit ont procédé à un tirage au sort pour désigner leur communauté. Une manière pour Lalit de refuser de se catégoriser selon le Best Loser System sans que les candidatures ne soient rejetées. Lindsey Collen rappelle que ce système visait initialement à « amortir le conflit communalo-religieux extrême » de l’époque. Or, aujourd’hui, il n’a plus sa raison d’être, estime-t-elle. Elle rappelle également qu’en 2000, la candidature des membres de Lalit était contestée, car quelqu’un avait estimé que les communautés déclarées par les candidats n’étaient pas exactes. « Le juge Seethulsing a dit en cour qu’il ne pouvait classifier les gens et a suggéré de revoir la loi. »

Les 24 candidats désignés de Lalit pour les prochaines législatives sont :

Roland Boussac, Suneeta Duval et Christine Adelia (No 1)

Denis Larhubarbe (No 2)

Lindsey Collen (No 3)

Sarah Naraina (No 4)

Batmadevi Kistnasamy (No 5)

Marie Danièle Le Merle (No 6)

Georges Herchenroder (No 7)

Sudha Ramen (No 8)

Rada Kistnasamy (No 9)

Seetresen Murday et Christian Batour (No 10)

Elvis Franco Onno (No 11)

Roland Fozoo (No 12)

Cindy Clelie (No 13); Laval Yves (No 14)

Juliana Sabine (No 15)

Max Bodha et Rajni Lallah (No 16)

Martine Mavisa (No 17)

Alain Ah Vee (No 18)

Ally Hossenboccus (No 19) et

Gary Homet (No 20).