« Les éleveurs de porcs de ce pays sont-ils des citoyens et des acteurs économiques de deuxième grade ? », se demande Rajakrishna Pachamootoo, secrétaire de la Mauritius Pig Marketing Co-operative Federation (MPCF) et instigateur de cette marche de protestation. « Alors expliquez-nous pourquoi les autorités font la sourde oreille à nos doléances et pourquoi les portes auxquelles nous frappons restent obstinément fermées ? » ajoute-t-il.