ELIEZER FRANCOIS Leader du MAM

Le Mouvement authentique mauricien (MAM) a présenté son bilan mardi en tant « qu’opposition extraparlementaire ». Pour Eliézer François, son combat sur divers plans, contre la taxe résidentielle dans les villes et le certificat de moralité, entre autres, a porté ses fruits puisque les grands partis politiques ont adopté ces aspects dans leur programme électoral. En revanche, il a dit continuer son combat pour que le lundi de Pâques soit jour férié et contre la “sewerage tax”. Il est également très critique envers Roshi Bhadain pour sa démarche d’aligner des candidats sous la catégorie population générale.

Eliézer François a rappelé qu’il a été ministre de 1967 à 1982. De retour à Maurice en 1995, il s’est remis à la politique et dit avoir assuré pleinement le rôle d’une opposition extraparlementaire. « Je me suis battu sur des sujets que les vraies oppositions, avec M. Duval et M. Bérenger, n’ont jamais soulevés. » En premier lieu, il a cité son combat pour un jour férié le lundi de Pâques, qu’il estime « légitime ». De même, il a déclaré avoir toujours dénoncé « la politique discriminatoire entre les villes et villages » sur la question de la taxe résidentielle. L’abolition de cette taxe, ayant été soulevée par les grands blocs, représente pour lui une victoire. Idem pour le combat contre le certificat de moralité.

S’il est élu aux élections, Eliézer François compte ainsi présenter sept motions à l’Assemblée. Soit que le lundi de Pâques soit jour férié, que les “Zanfan Rosbwa”, dont les parents étaient des dockers, trouvent du travail dans le port, le remplacement des maisons en amiante, l’abolition de la “sewerage tax”, la réduction de la main-d’œuvre étrangère, l’abolition des toilettes payantes et le combat contre le certificat de moralité.

Par ailleurs, l’avocat Krishna Sawoo, également candidat du MAM au No 20, a dénoncé ce qu’il considère comme un abus de la part de Roshi Bhadain. « Lorsqu’il a juré son affidavit pour son programme électoral, il a dit “I swear as an Hindu”, mais lorsqu’il s’est enregistré pour les élections, il l’a fait sous population générale. Ce n’est qu’un subterfuge pour avoir un siège de Best Loser. Il a violé le code de déontologie de la profession ainsi que le code de conduite des candidats. » Me Sawoo demande ainsi aux autorités compétentes, notamment le Bar Council, l’Electoral Supervisory Commission et au prochain Attorney General de prendre les mesures qui s’imposent contre Roshi Bhadain.