Depuis cinq ans déjà, une petite association citoyenne de Beau-Bassin, Elles C Nous Association, fait son bonhomme de chemin à aider à l’intégration des enfants venant des quartiers défavorisés de la région de Beau-Bassin/Chebel. Rattrapage scolaire, dons de matériel scolaire, repas gratuits, activités sportives et de loisirs, sorties éducatives, autant d’activités que cette association offre aux jeunes, grâce notamment au soutien de Sun Resorts.
« Nous sommes une association de développement communautaire surtout active auprès des enfants et de leurs proches dans la région de Beau-Bassin et de Rose-Hill, dans le district des Plaines Wilhems, à l’île Maurice », explique la présidente-fondatrice de Elles C Nous Association. Milène Abdool Kader affirme que son association offre à ces jeunes qui viennent au centre, situé au Kadel Building, Route-Royale Beau Bassin, plusieurs activités, dont un soutien académique dans l’après-midi, un goûter avant que ne commence les classes l’après-midi, et chaque samedi, un déjeuner complet et un dessert.
« Nous travaillons également avec ces enfants sur différents thèmes comme le civisme, le respect des autres, la culture, l’environnement, la grossesse précoce, les méfaits de la drogue et de l’alcool… » poursuit Milène Abdool Kader. Dons de matériel scolaire et de vêtements aux enfants aussi bien qu’aux parents font par ailleurs partie des activités de Elles C Nous Association.
« Nous offrons en même temps un soutien psychologique aux parents et effectuons des visites à leur domicile », explique la présidente. « Nous organisons également des sorties, des activités sportives, des classes de musique, entre autres », ajoute-t-elle.
Elles C Nous Association, poursuit sa fondatrice, a été créée en juin 2007. Au début Milène Abdool Kader avait 15 enfants qu’elle accueillait au Centre Mère Teresa de Chebel.
« Je viens d’une famille très modeste. Après des études à l’école primaire Pierre Renaud et au Collège New Devton, je me suis engagée à fond dans le social et le bénévolat. Depuis mon enfance, j’ai vu mes parents s’engager dans le social en faveur des démunis. Chez nous, nous avons le social dans le sang ! », affirme-t-elle.
Mariée et mère de quatre fils et d’une fille, Milène Abdool Kader considère tous les enfants qui viennent à l’association comme les siens.
« À Elles C Nous, notre mission est de donner à nos enfants beaucoup d’amour, de subvenir à leurs besoins grâce aux diverses activités que nous proposons, et surtout de les protéger contre les dangers de la vie. Le but est d’aider les enfants à vivre dans les meilleures conditions possibles afin que demain, ils puissent devenir des citoyens responsables et engagés de notre société », explique-t-elle.
Selon la fondatrice, l’association s’est fixée six objectifs : soutenir les enfants dans leurs études, aider psychologiquement les parents, offrir des loisirs sains aux enfants tels que le sport et la musique afin qu’ils puissent développer leurs aptitudes et leurs talents, obtenir son propre bâtiment pour recevoir plus de jeunes, et aider parents ainsi que les enfants à affronter leurs difficultés quotidiennes.
Soutien académique
Elles C Nous aide ses enfants à vaincre l’exclusion scolaire. « De ce fait, l’association offre des classes de rattrapage scolaire les après-midi. Les locaux de l’association se transforment alors en salles de classe pour donner la chance aux enfants de mieux s’épanouir académiquement », raconte Milène Abdool Kader. « Outre les bons résultats scolaires que nous avons notés chez nos enfants en 2011, 22 jeunes ont reçu des diplômes de l’institut de formation Whitefield Business School. »
L’association met à la disposition des enfants un moyen de transport qui leur permet de se rendre à l’association et de retourner chez eux une fois les cours terminés. Pour leur permettre de mieux affronter la vie, elle leur propose aussi un déjeuner complet avec dessert le samedi. En semaine, elle leur offre des jus de fruits et des gâteaux.
En outre, des ateliers de travail sont souvent organisés en fonction de différents thèmes choisis par les animateurs du centre. Ces activités concernent directement la vie des enfants et ont aussi lieu pendant les vacances scolaires avec la participation de techniciens et spécialistes.
Pour certains événements tels que la fête des Mères, le Divali et la fête de Pâques, l’association propose aux enfants de réaliser des activités récréatives. Ce qui leur permet de s’épanouir, de développer leurs talents artistiques et de mettre à profit leur imagination et leur créativité.
Comme pour tant d’autres organisations, Elles C Nous fait beaucoup de dons à ses membres : du matériel scolaire, des uniformes, des cahiers, des chaussures, entre autres. « Le don ne vient cependant pas d’un seul côté. Tous les ans, avec l’aide de ses membres, parents et enfants, Elles C Nous organise des activités philanthropiques pour aider d’autres associations et des individus. Par exemple, l’association organise un don de sang tous les ans dans la cour du Plaza », poursuit Milène Abdool Kader.
Pour soutenir les parents, l’association leur offre des consultations avec un psychologue professionnel. « Nous visitons aussi les parents à leur domicile pour en savoir plus sur leurs conditions de vie et leurs projets », ajoute le fondatrice.
Des activités de détente et des sorties éducatives sont aussi organisées. Par exemple, en février 2011, l’association a emmené les enfants visiter La Citadelle. En juin 2011, ils ont eu la chance de découvrir l’hôtel La Pirogue en compagnie de volontaires. En avril 2012, ils sont montés à bord d’un catamaran, le Royal Cruise, pour se rendre sur l’Îlot Gabriel. Les parents participent eux-aussi aux sorties. En 2008, ils sont allés à l’hôtel Pearl Beach pour un déjeuner.
« Grâce à ces diverses activités, les enfants ont reçu des notions de valeurs humaines, ce qui leur a permis de vivre et de travailler en équipe, et aussi d’avoir un sens de responsabilité » conclut Milène Abdool Kader.