Les habitants de Résidence Coquillages, à La Tour Kœnig, sont catégoriques : les autorités ne peuvent rester indifférentes après qu’ils aient été victimes d’émanations de gaz provenant de la Compagnie Mauricienne de Textile (CMT).

Les habitants suggèrent à la direction de l’usine textile de trouver une solution pour qu’il n’y ait pas d’autre incendie. Ils souhaitent, de plus, que les autorités déploient une équipe médicale sur place pour effectuer des tests, plus particulièrement sur les enfants.

Si rien n’est fait au plus vite, les habitants menacent de descendre dans la rue.

« Kan ena inondasyon dan lezot landrwa, Premye minis, minis ek depute galope, zot ale. Isi zot pran letan, nu pe lance enn apel a premye minis napa guete de lizie », déplore Jenifer Charlot, une habitante.

« Engagements fermes ».

Une rencontre a eu lieu hier, lundi 15 avril, entre le ministre de l’Intégration sociale Alain Wong et les responsables de la CMT. Le ministre nous fait comprendre avoir obtenu « l’engagement ferme » des dirigeants de la CMT à l’effet que des ­produits considérés comme dangereux pour la santé des habitants de cette région ne seront plus stockés à La Tour Koenig.

La construction d’un nouveau bâtiment dans une autre région pour l’entreposage de ces produits a en ce sens été décidée. L’installation de puits d’absorption dans la cour de l’usine pour éviter tout débordement durant les grosses pluies a été aussi abordée lors de cette réunion.

« Il est important que la CMT et les habitants de La Tour Koenig vivent en bon voisinage. La responsabilité d’un voisin comme la CMT est d’assurer qu’elle ne met pas en danger la vie de ses voisins. Je suis heureux de constater que les dirigeants de la CMT ont été à l’écoute et qu’ils envisagent de trouver des solutions durables. Le fait même qu’ils ont accepté de ne plus stocker des produits dangereux à l’usine de La Tour Koenig est un pas dans la bonne direction », a souligné le ministre Alain Wong.

Pour rappel, mercredi dernier, après qu’un conteneur renfermant de la soude caustique ait pris feu dans l’entrepôt de la CMT, une quarantaine de personnes vivant à proximité de cette usine textile ont été transportées d’urgence à l’hôpital Jeetoo, dans la soirée, en raison d’émanations de gaz provenant de l’usine.