Ils seront en liberté conditionnelle pendant trois ans, durée pendant laquelle ils devront bien se tenir. Au cas contraire, ils purgeront 30 mois de prison.
Le verdict est tombé hier après-midi en Cour intermédiaire : Jean Jacques Derek, alias Gro Derek, et 17 autres personnes trouvés coupables en Cour intermédiaire sous une accusation de “rébellion” se sont vus infliger une caution de bonne conduite pendant trois ans. Durant cette période, s’ils font de nouveau face à la justice, ils devront alors purger une peine d’emprisonnement de 30 mois. Bien que les dommages occasionnés aux véhicules de l’État lors de cette émeute étaient conséquents, le magistrat Raj Pentiah affirme avoir pris en considération la situation familiale de ses personnes et leur a donné « une deuxième chance ».
Le magistrat Pentiah indique avoir pris en compte le fait qu’ils avaient plaidé coupable et avaient pleinement coopéré lors de leur arrestation. « The accused parties stated that they had mended their ways, they havent regretted their acts and have prayed for leniency of their court. All of them have shown signs of mending their ways, they have settled with families and have secured employment », a souligné le juge. Si les dommages causés étaient considérables, le magistrat a estimé qu’il faut leur donner une deuxième chance. Le juge Raj Pentiah a fait appel à leur bon sens et à leur bonne conduite. Ils seront ainsi en sursis pour une période de trois ans. En cas de récidive, ils purgeront alors 30 mois de prison. « This court is also aware that ultimately it should aim at rehabilitating an Accused Party into a responsible member of the society rather than only limiting itself to the retributive aspect of harm/damage caused », a conclu la Cour.
Le délit a été commis le 16 août 2008, à Cité Barkly, à Beau-Bassin. Les prévenus, lors de leur arrestation, étaient armés de sabres et de bâtons. Le procès avait été appelé devant le magistrat Raj Pentiah. Tous les accusés ayant plaidé coupable, il n’y a pas eu de procès. Cette affaire avait connu plusieurs renvois compte tenu du nombre d’accusés et des absences. Selon l’acte d’accusation, ils auraient résisté à la police en faisant usage de violence. Ils sont également accusés d’avoir fait obstruction en plaçant des pierres sur la voie publique et d’avoir endommagé un véhicule de la police. Outre Gro Derek, les personnes poursuivies dans ce procès sont : Ivan Enzo Janvier, Didier Eric Curoopen, Kevin Steven Curoopen, Franco Jonathan Curoopen, Yannick Hallay Petit, Marie Clarel Jonathan Kong Kit Wah, Jovany Valeyn Joseph, Kurt Stephan Bisnauth, Jean Nicolas Kenny Dubois, Kevin Cheri Chennen, Joel David Mikale, Yannick Stephane Jason Dubois, Louis Benjamin Zephyr, Keshvin Manish Seewoochurn, Jean Laval Giovani Mikale, Louis Patrick Rodnay Languilla et Olivier Brian Bisnauth.