Les autorités britanniques sont revenues sur leur décision d’expulser tous les membres de la famille Bageerathi, soit la mère et ses trois enfants sur un même vol. Ainsi, l’étudiante Yashika Bageerathi, qui a bénéficié d’une campagne de protestations contre le Home Office britannique, sera embarquée de force demain sur le vol d’Air Mauritius quittant Londres vers les 17 heures pour être à Maurice lundi matin.
Dans un premier temps, la British Airways avait refusé de prendre Yashika Bageerathi en tant que passager à la mi-semaine. Cette séparation et cette expulsion interviennent le jour de la Fête des Mères, célébrée en Grande-Bretagne, en dépit d’une forte mobilisation pour que ce cas soit étudié avec sympathie par les autorités britanniques, dont une pétition en ligne avec 142 000 signatures.
Yashika Bageerathi était allée rejoindre sa mère en Grande-Bretagne en 2011 avec un visa de voyage d’agrément. Elle venait de terminer ses études secondaires et se préparait à se faire admettre dans une université britannique. Elle sera expulsée pour séjour illégal. Une ultime tentative de faire renverser cette décision par la Haute Cour de Londres lundi avait échoué.
Sa mère avait fui Maurice en 2009 suite à des problèmes de violence domestique. La famille Bageerathi a essuyé un autre contrecoup cette semaine car tous les membres sont sous le coup d’une expulsion car la demande d’asile en Grande-Bretagne n’a pas été entretenue favorablement par le Home Office.