Un enseignant de l’école primaire Émilienne Rochecouste à Quatre-Bornes a découvert hier des traces d’automutilation sur les bras de 24 élèves du CPE. La direction de l’établissement et les parents ont été immédiatement alertés. Selon nos premiers renseignements, ces enfants auraient imité une camarade de classe  » fragile psychologiquement « . Elle se serait mutilée à l’avant bras en premier avec une lame.