Tropical Paradise Co Ltd, compagnie propriétaire de Le Labourdonnais Waterfront Hotel et de Hennessy Park Hotel (Ébène), compte demander à ses actionnaires de souscrire à une émission d’actions en numéraire (Rights Issue) pour lui permettre de lever des capitaux frais d’un montant de Rs 125 millions.
Tropical Paradise Co Ltd, compagnie propriétaire de Le Labourdonnais Waterfront Hotel et de Hennessy Park Hotel (Ébène), compte demander à ses actionnaires de souscrire à une émission d’actions en numéraire (Rights Issue) pour lui permettre de lever des capitaux frais d’un montant de Rs 125 millions.
Tropical Paradise Co Ltd se propose d’émettre 20 millions d’actions au prix de Rs 6.25 l’unité, offrant à chaque actionnaire la possibilité de souscrire à huit nouvelles actions pour chaque 49 actions détenues à une date qui sera notifiée aussitôt les formalités nécessaires complétées. La direction de la compagnie indique que les capitaux qui proviendront de cette Rights Issue seront utilisés pour la rénovation de l’hôtel Le Labourdonnais, la restructuration de la dette de la société ainsi que pour le financement d’autres projets de développement.
Cotée sur le second marché de la Bourse de Port-Louis, le Development and Enterprise Market (DEM), Tropical Paradise Co Ltd a enregistré pour le premier semestre (juillet-décembre 2014) de son exercice financier 2014/2015 un chiffre d’affaires de Rs 298,6 millions par rapport à Rs 308 millions pour la période correspondante de 2013-2014. Les profits après-impôt ont chuté de Rs 25,8 millions à Rs 7 millions. Le chiffre d’affaires de la compagnie pour période octobre-décembre 2014 est resté plus ou moins stable comparativement à celui du dernier trimestre 2013 mais les bénéfices nets ont diminué, passant de Rs 13 millions à Rs 8,8 millions.
« The last quarter remained difficult with a decrease in occupancy in our properties and a continuous pressure on prices », commente le conseil d’administration. Ce dernier souligne que la bonne performance de la division Food & Beverage au cours du dernier trimestre 2014 a permis au groupe de maintenir son chiffre d’affaires. Cependant les dépenses opérationnelles, incluant une hausse sous l’item des coûts du personnel, ont grimpé, affectant les bénéfices nets qui ont baissé de 30 %.
La direction estime que les conditions d’opération pour la période janvier-mars 2015 resteront difficiles.