La Mauritius Commercial Bank (MCB) propose, dans le cadre de son émission d’obligations subordonnées lancée vendredi dernier, un taux de rémunération indexé au Repo Rate (taux directeur fixé par la Banque de Maurice). La MCB compte lever Rs 3 milliards de capitaux frais pour financer son expansion et peut accepter des offres jusqu’à Rs 4,5 milliards en cas de sursouscription de l’émission.
L’émission d’obligations subordonnées, estime la MCB, « représente une opportunité exceptionnelle pour épargnants et investisseurs ». Le groupe bancaire précise dans un communiqué de presse, que le taux d’intérêt applicable sera indexé au Repo Rate. Ainsi, souligne-t-on, toute évolution du taux directeur, telle que décidée par la banque centrale, aura un impact direct sur le taux de rémunération de l’obligation en question. « Si le Repo Rate monte par 25 points de base, le taux d’intérêt de l’obligation augmentera par le même pourcentage », indique la MCB à titre d’exemple. Le taux d’intérêt applicable au départ est de 6 % l’an, réparti comme suit : Repo Rate (4,65 %) plus une marge de 1,35 %. Les intérêts sont payables chaque trimestre. Le prix d’une obligation est de Rs 1 000 et il est demandé aux investisseurs de faire un placement minimum qui sera de Rs 50 000 (soit 50 obligations de Rs 1 000 chacune).
« Les obligations subordonnées de la MCB représentent une réelle opportunité pour ceux qui veulent économiser ou investir dans le long terme », estime la direction du groupe bancaire. Ces obligations, fait-on ressortir, sont assorties de bénéfices tangibles : a) un taux d’intérêt supérieur, b) l’indexation au Repo Rate permettra de bénéficier de toute hausse future ; c) la possibilité d’améliorer la plus-value si le cours de l’obligation grimpe en bourse ; d) le paiement des intérêts chaque trimestre, soit une garantie de revenus réguliers ; e) la cotation en bourse permettra de convertir la totalité ou une partie de ses investissements en cash à tout moment ; f) un « investissement sûr dans la première banque du pays qui est déjà fortement capitalisée », g) la possibilité pour tous d’investir avec un seuil fixé à Rs 50 000.
L’émission restera ouverte jusqu’au 19 juillet prochain. Les résultats seront annoncés le 22 juillet alors que le paiement et l’émission des titres sont prévus le 8 août. L’introduction de l’obligation sur le marché officiel a été fixée au 22 août. La date de maturité de l’obligation est le 8 août 2023. Tout détenteur d’obligation pourra vendre une partie ou la totalité de ses investissements via le marché boursier à tout moment. Il pourra aussi y acheter des obligations supplémentaires. Le cours de l’obligation variera selon l’offre et la demande, comme c’est le cas pour les actions.
La MCB rappelle que pour acheter une obligation, l’investisseur intéressé doit contacter un « stockbroker » ou se rendre à une de ses agences muni des documents suivants : carte d’identité nationale ou passeport, preuve d’adresse (facture de la CWA, du CEB ou de MT) et un relevé de compte récent. Seuls les originaux ou copies certifiées seront acceptés. Le paiement se fera uniquement par chèque ou transfert bancaire mais ne sera encaissé qu’après l’attribution des obligations prévue pour le 8 août. Si l’exercice est sursouscrit (over subscribed), la répartition des obligations sera effectuée selon des critères établis par la Stock Exchange of Mauritius (SEM) et la Financial Services Commission (FSC). Si la MCB lève moins de Rs 1,5 milliard, l’exercice sera annulé et tous ceux ayant fait une offre d’achat seront remboursés.
L’émission de titres obligataires constitue la première étape de la levée de capitaux annoncée par le groupe MCB en mars 2013. La MCB compte séparer les activités bancaires et non-bancaires du groupe afin de mieux se positionner pour son développement futur. La nouvelle structure comprendra la création d’une holding qui sera cotée en bourse. Cette nouvelle entité légale chapeautera toutes les activités du groupe. Celles-ci seront regroupées en trois segments distincts : Banking, Non-Banking Financial Services et Other Investments.