Emmanuelle Némorin est à la tête de l’agence d’événementiel Feel the Event à Montpellier. Danseuse émérite, elle a aussi fait parler d’elle récemment lors du concert privé de Dave Marimootoo pour avoir aidé à l’organisation de cette soirée haute en couleur. Rencontre…
Toute souriante et discrète, Emmanuelle Némorin, d’origine réunionnaise de par sa mère Marie-Noelle et mauricienne de par son père Ramon, a choisi de s’installer en France. Récemment en vacances à Maurice pour aider à l’organisation de Musipro, elle raconte qu’Alan Marimootoo l’a approchée pour qu’elle organise la soirée intimiste pour son fils Dave pour la présentation de son premier album.
À la tête de sa propre compagnie Feel the Event, Emmanuelle Némorin ne fait jamais les choses à moitié. « J’ai démarré comme assistante dans une boîte d’événementiel à La Réunion et je remercie la directrice en charge Jasmine Caroupapoullé qui m’avait fait confiance. C’était un domaine assez complexe à cerner, vu l’exigence du métier. Mais quand j’entreprends quelque chose, j’y mets tout mon être et une farouche détermination de réussir. Le travail bien fait c’est la meilleure école de vie. Je m’étais occupée de la mise en place des concerts pour les DJ et cela avait cartonné… »
Emmanuelle Némorin se révèle alors une organisatrice talentueuse qui a su intégrer à son métier sa passion pour l’art, la danse et la musique. La danse, elle pourrait en parler pendant des heures. « Le bharat natyan, voire la danse classique indienne, m’a aidée à développer des pas. Je me suis ensuite tournée vers la danse classique puis vers d’autres styles comme le hip-hop, le RnB et la danse latino. On est alors dans la période 2004/2008. À Montpellier, j’ai pu développer dans une  école de danse d’autres pas. J’ai été une observatrice attentionnée de la danse latine. Il y avait là-bas beaucoup de passionnés de salsa, les salsero et les salsera, qui ont pu se produire en France et communiquer leur passion à d’autres. »
Emmanuelle Némorin raconte que grâce à la danse, elle s’est intéressée à certains festivals et à travers son agence Feel the Event, elle a eu la chance de travailler pour plusieurs associations caritatives. « La danse, c’est aussi un partage. D’ailleurs lors du Latin Dance Montpellier Festival, des grands noms comme Serena Cuevas, championne du monde de salsa 2010, Jorge Contreras, enseignant international de Bachata, Gregory Campollo et sa partenaire Eva, de l’émission Un Dos Tres, ont dansé pour une bonne cause. Feel the Event a également aidé à réaliser les rêves d’enfants gravement malades. En décembre 2011, en trois jours, l’agence a pu réaliser un festival qui a eu du succès. »
Emmanuelle Némorin reviendra prochainement à Maurice pour la mise en place d’un concept culturel-événementiel inédit. « Ce projet que je ne dévoile pas dans l’immédiat aura une portée internationale, mais toute la structure et l’organisation se feront à Maurice, le pays où je suis née. Pour moi, il fallait absolument retourner à mes sources, être mauricienne, être créole. Ce projet de danse sera comme une fusion et mettra en avant notre île Maurice plurielle profonde. Il faut une cohabitation culturelle avec les différentes communautés et Maurice est l’endroit indiqué pour cela. »
Un nouveau défi qu’Emmanuelle Némorin se charge de relever, elle qui se décrit comme une perfectionniste qui a à coeur de bien faire son métier tout en partageant son savoir-faire et son talent à d’autres.