A 48 heures de la ratification par le conseil des ministres du démantèlement complet de l’empire Rawat, les dernières informations au sujet d’Iframac, une société gérant un chiffre d’affaires annuels de plus de Rs 2 milliards, ne sont guère réconfortantes pour le personnel. Il est un fait que le dossier d’Iframac pourrait rester en suspens alors que l’adjudication de Courts serait « in the pipeline » et le rachat de la clinique Apollo-Bramwell par le gouvernement au prix de Rs 1,2 milliard + Re 1 en vue de transformations en Centre Hospitalier Universitaire (CHU) est donné comme acquis. De leur côté, les détenteurs de placements dans la Bramer Asset Management Ltd tentent une dernière chance d’obtenir l’élimination de la Deduction At Source de 15 % et de 20 % lors du remboursement des Rs 500 000 le 31 juillet et l’émission de Debentures. Ils se réunissent une nouvelle fois cet après-midi en vue de réitérer cette demande auprès des autorités. Sur le front des enquêtes, les limiers du Central CID mettent la dernière main aux dossiers pour l’interrogatoire de Seemadree Rajanah, Chief Operating Officer de BAI Co (Mtius) Ltd et considéré comme le bras exécuteur du Chairman Emeritus, Dawood Rawat.
Les recoupements d’informations qu’a effectués Le Mauricien auprès des sources concordantes confirment que les trois franchises prestigieuses, notamment Mercedes-Benz, Mitsubishi et Peugeot, ont déjà été allouées à des concessionnaires mauriciens. Ainsi, la marque Mercedes-Benz sera représentée par CFAO (IMC), Mitsubishi par le groupe Leal et Peugeot par Axess. Au vu de ce développement se pose la question du redéploiement des 322 membres du personnel dans toute son acuïté.
Des échanges de correspondances sont intervenus entre les autorités et les firmes désignées pour la reprise de ces franchises en vue d’élaborer un Modus Operandi au sujet du sort des employés d’Iframac. A ce stade, le dialogue entre les opérateurs désignés et les autorités ne s’est pas passé de manière souple vu qu’ils n’ont pas soumis de Bids aux Special Administrators de BAI Co (Mtius) Ltd dans le cadre de l’exercice d’Expression of Interest. Ce volet de l’adjudication des intérêts du conglomérat BAI démantelé sera discuté lors des délibérations du conseil des ministres de vendredi.
Cet après-midi, les victimes de l’arnaque de Dawood Rawat au sein de la Bramer Asset Management Ltd se réuniront de nouveau en vue de faire pression sur le gouvernement pour l’élimination de la Deduction at Source de 15/20 % sur le remboursement des Rs 500 000 et les Zero-Coupon Debentures. Jusqu’ici, ils n’ont pas eu de réponse des autorités suite à leur demande alors que les procédures pour le remboursement de Rs 430 millions le 31 juillet prochain sont déjà enclenchées.
La National Property Limited a initié l’enregistrement des investisseurs éligibles de Bramer Property Fund, de Hennessy Capital Ltd, Hennessy Investment Trust/Balanced Growth Fund, le Discretionary Portfolio Management et les Bramser Services Group Bonds de moins de Rs 500 000 seront remboursés le 31 juillet avec la déduction de 15 %. Ceux qui ont investi plus de Rs 500 000 se verront attribuer cinq obligations représentant le montant payable à chaque échéance entre le 31 juillet 2016 et le 31 juillet 2020 après déduction des 20 %. Mais ils devront se faire inscrire avant le 21 juillet pour bénéficier de ces remboursements.
D’autre part, tout semble indiquer que les convocations pour interrogatoire Under Warning au Central CID seront relancées dès la semaine prochaine. Les hommes de l’assistant commissaire de police Heman Jangi ont complété les formalités par rapport aux Exhibits et autres dépositions à charge pour les confrontations avec les Seemadree Rajanah, COO de BAI, de Swadeck Taher, CEO de Bramser Services Group et responsable de la clinique Apollo-Bramwell et autres membres de la famille Rawat, faisant partie du Top Management.