Les Special Administrators de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities, Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet prévoient de débourser un montant de Rs 3,5 milliards pour le repaiement de la seconde tranche du Super Cash Back Gold de BAI. L’échéance arrive à terme aujourd’hui avec 7 132 détenteurs de polices d’assurance bénéficiant d’un remboursement maximal de Rs 500 000.
Avec l’étape d’aujourd’hui, un premier volet de la BAI Mega-Financial Scam avec des accusations de détournement de plus de Rs 6 milliards retenus contre le Chairman Emeritus de BAI, Dawood Rawat, est complété. Pour les besoins de cet exercice, une ligne de crédit d’un montant de Rs 4 milliards, assortie d’un taux d’intérêt de 4 % par an, a été avancée par la Banque de Maurice. En contrepartie, le Warehousing de la participation de BAI dans Britam Kenya, pour un montant quasi-similaire, a fait l’objet d’un consentement.
De son côté, Laina Rawat, l’une des Bosses de BAI, avec des salaires de Rs 779 612 en décembre dernier, n’a pas eu de chance en début de semaine. Elle a saisi la Cour suprême d’une motion, réclamant la révocation du Freezing Order contre ses comptes bancaires. Elle devra retourner en Cour suprême lundi prochain suite à une objection de l’Office of the Director of Public Prosecutions, qui avait obtenu ce Freezing Order dès le début d’avril dernier.
Sur le front des enquêtes au Central CID, le calme apparent se poursuit avec les limiers sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi mettant la dernière main à différents dossiers pour la convocation prochaine d’une série de suspects.