La Confédération des travailleurs du secteur privé, par la voie de ses dirigeants, Reeaz Chuttoo et Jane Ragoo, a lancé un ultimatum au ministre du Travail Shakeel Mohamed. Elle lancera le mot d’ordre d’une manifestation devant le bureau du ministre si d’ici trois semaine, celui-ci continue à faire la sourde oreille à une demande de rencontre pour discuter des problèmes des travailleurs du pays, dont celui des employés de la MSM Ltd.
« Zordi en 2014, zur Abolisyon esklavaz, travayer orfelin… Dan tou sekter ena kriz : bann konpani konstriksion pe met travayer morisien deor, me zot pe gagne permi pou rekrit travayer etranze ; dan enn blanchisserie pe pran travayer etranze pou fer travay “non-skill” kuma helper ; dan MSM, ki ti enn simbol dan nou lindistri imprimerie, le groupe La Sentinelle Ltée pe pran masinn, me travayer pa ankor kone ki sor reserv-li ; ena diskriminasion ant travayer sekter prive et travayer gouvernman ; pe marzinaliz travayer sekter prive partout, zot pe gagne fou deor partout e minis Travail pe dormi. Rod-li, ekrir-li, li pa tande… Si li kontigne fer samblan pa tande, nou pou fer enn gran manifestasion divan so biro », a lancé avec verve le président de la CTSP, Reeaz Chuttoo, à une centaine de manifestants réunis samedi dernier à côté du bureau de poste à Rose-Hill peu avant une marche jusqu’au Plaza pour exprimer leur opposition à l’Employment Relations Act (EReA) et l’Employment Rights Act (ERiA), deux lois du travail que la CTSP juge « anti-travayer ». « Se pa la vey eleksion ki minis-la pou vinn tap ou laport, alor ki kan travay dan difikilte pa trouv li ditou », a-t-il ajouté.
Pour la secrétaire de la CTSP, Jane Ragoo, les travailleurs du pays ont perdu leurs droits fondamentaux depuis la proclamation de l’EReA et l’ERiA. « Certes en 2013, 25 des 45 amendements que nous avions proposés à ces lois ont été acceptés. Me depi 5 ans, gouvernman ankor soutir patron : kan ou perdi ou place travay, enn sou konpansasion ou napa gagne », a-t-elle déploré. « Zordi, patron kapav met ou deor sans ki li bizin donn ou enn sou konpansasion », a-t-elle répété.
« Nou finn fer enn serman dan CTSP : tan ki na pa pou sanz lalwa, nou pou res mobilize », a affirmé de son côté Reeaz Chuttoo. Il a ensuite énuméré les revendications de la confédération syndicale (voir encadré).
Les manifestants ont ensuite marché dans les rues de Rose-Hill en direction du Plaza pour rejoindre les participants au rassemblement de l’Observatoire de la démocratie, organisé dans le cadre de la commémoration du 179e anniversaire de l’Abolition de l’esclavage (voir plus loin).