« D’ici fin 2012, la vitesse de transmission des données sera augmentée à 100 mégabytes par seconde ». C’est ce qu’a confié le Chief Executive Officer d’Emtel, Shyam Roy, lors de l’inauguration du Emtel Date Centre, par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, vendredi dernier, en présence de plusieurs personnalités politiques, dont les députés de la circonscription No 5.
Installé sur une superficie de 2 000m2 dans le Nord de l’île, Emtel Data Centre est un « World Class TIER 3 Compliant », indique Bashir Currimjee, ajoutant que le bâtiment « adheres to all the norms for design, construction and operations ». La mise en place de ce projet — connecté pour le réseau local au National Emtel underground fiber backbone et au câble SAFE pour le réseau international – a nécessité un investissement de Rs 300 M. A travers lui, la compagnie souhaite contribuer à sauvegarder les données informatiques en cas de catastrophes écologiques. Dans son discours, Bashir Currimjee a rappelé que depuis l’introduction du premier téléphone cellulaire à Maurice en mai 1989, Rs 5 Md ont été investies par Emtel dans le secteur de la technologie informatique. Outre les investissements dans des projets d’envergure pour faciliter la vie des Mauriciens en matière de technologies informatique, la compagnie Emtel s’engage aussi fermement dans des projets de responsabilité sociale, fait ressortir le président de l’entreprise. « Emtel will always contribute together with government in repositioning and marketing Mauritius as a new ICT destination », dit-il.
Des propos qui ne manquent pas de plaire au Premier ministre qui voit en cet engagement d’Emtel « a testimony of private sector’s confidence in our reform ». Soulignant les efforts de son gouvernement pour faire de Maurice un ICT Hub, en dépit des critiques et les doutes émis par certaines personnes quant à la vision de son gouvernement concernant la création d’un ministère dédié à la technologie informatique, Navin Ramgoolam rapelle que depuis quelques années déjà, Maurice a émergé comme un leader régional dans le domaine de la technologie informatique. « La cybercité d’Ébène, créé par mon gouvernement s’est aujourd’hui transformée en véritable ICT Hub, notamment avec des compagnies internationales importantes implantées dans son enceinte », dit-il. Selon lui, aujourd’hui, la cybercité d’Ébène est considérée comme un modèle pour divers pays d’Afrique.