À peine les émotions du Maiden passées que les turfistes sont à nouveau conviés, ce dimanche, au Champ de Mars pour la Princess Margaret Cup, semi-classique du sprint réservé aux chevaux de la C1&2 sur la distance traditionnelle de 1400m.  Frappée d’un label de Groupe 1, cette épreuve aux dotations importantes, constitue l’avant-dernière manche du championnat des sprinters. À ce stade, c’est Tandragee, qui mène le bal avec 14 points au compteur, suivi de son compagnon d’écurie Eskimo Roll avec 7 points.  Une victoire du porte-drapeau de l’écurie Gujadhur lui assurera le titre à une manche de la fin. Mais vu que cette course sera courue à poids d’âge, Tandragee devra se méfier d’Albert Mooney qui sera un os dur à croquer s’il parvient à mener les débats.
Albert Mooney n’avait donné aucune chance à ses rivaux à sa dernière sortie, établissant par la même occasion un nouveau class record pour la distance du jour. On se souvient qu’il avait fait un grand pas vers la victoire ce jour-là lorsqu’il avait bondi de sa stalle pour se porter aux avant-postes. Albert Mooney devra faire preuve de la même vitesse d’exécution, dimanche, pour garder ses chances intactes. Au cas contraire, la partie risque d’être compliquée pour lui.
Peut importe le cas de figure qui se dessine, Tandragee sera assuré d’un bon rythme avec quelques chevaux rapides dans la course. Tenant du trophée, le porte-drapeau de l’écurie Gujadhur a maintenu une excellente condition physique et on veut croire que Darryl Holland prendra toutes les dispositions nécessaires pour s’assurer qu’il soit within striking distance d’Albert Mooney. Avantagé au poids d’âge, Tandragee sera difficile à contenir dans la dernière ligne droite. Pour mettre toutes les chances de son côtés, l’écurie Gujadhur a aussi fait appel à Eskimo Roll qui aura cependant contre lui de s’élancer complètement de l’extérieur. Doté d’un bon pas initial, il pourrait mener le peloton au cas où Albert Mooney ne se montre pas prompt à l’ouverture des boîtes. Mais nous pensons qu’il va se faire reprendre à un moment ou à un autre par son compagnon d’écurie qui reste un meilleur coursier à poids d’âge.

L’écurie Maingard fera aussi confiance à deux chevaux. Robbie Burke a porté son choix sur Desert Sheik alors que Casey’s War a été confié à Jeanot Bardottier. A l’image de Tandragee, Casey’s War devrait aussi bénéficier du bon rythme qui sera imprimé à la course. Doté d’un bon pas initial, il n’est pas exclu de le voir devant Tandragee dans le parcours et par la suite essayer de prendre le first run sur ce dernier. Le coup est tactiquement jouable, mais à poids d’âge, on accordera notre confiance au représentant de l’écurie Gujadhur. Desert Sheik n’a pas mal fait à ses débuts. Grand cadre, cette course devrait lui avoir fait du bien. On devrait le retrouver dans le groupe de tête et un accessit est dans ses cordes.
Gemmayze Street a profité du fait que la course soit lancée sur de bonnes bases à sa dernière sortie pour conclure sur une plaisante note. Il se mesure cette fois à de meilleurs adversaires et ce, à poids égal. On le voit tout au plus pour un accessit.
Quant aux duo d’Allet, François Bernardus et la jument Genuine Leather qui bénéficie d’une remise au handicap, on les voit difficilement causer la surprise, eux qui viennent d’intégrer leur nouveau yard il y a à peine une semaine.