Ils sont 30 enseignants volontaires de mandarin attendus à Maurice l’an prochain. Ces professionnels enseigneront cette langue aux apprenants mauriciens, dont le nombre s’accroît d’année en année.

« L’apprentissage du mandarin connaît un vrai engouement à Maurice », a révélé jeudi matin à Phoenix l’ambassadeur de Chine à Maurice, Sun Gongyi, lors de la remise des équipements technologiques au ministère de l’Éducation pour l’enseignement de mandarin. Après le départ des 26 enseignants volontaires qui étaient récemment à Maurice, une autre délégation fera bientôt le déplacement.

« Pour 2019, ils seront 30 enseignants pour la même mission », a indiqué l’ambassadeur. Pour lui, c’est « un chiffre record ». Et pour améliorer la qualité et les conditions de l’enseignement de la langue chinoise, 28 projecteurs et 28 imprimantes ont été offerts au ministère de l’Éducation. Ces équipements seront distribués dans 15 écoles primaires, où le mandarin est enseigné. Ces enseignants volontaires seront affectés dans ces écoles.

Selon Sun Gongyi, le nombre croissant des écoles, qui dispensent les cours de mandarin, a permis à plus d’apprenants mauriciens d’en apprendre de façon systématique. S’étant longuement appesantie sur les liens entre la Chine et Maurice, la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun, fait ressortir que « le mandarin a définitivement sa place dans le concert multilingue mauricien malgré sa complexité ». En ce moment, dans plus de 20 écoles primaires, le mandarin est enseigné.

La ministre avance qu’il y a aussi des élèves du secondaire qui s’y intéressent. Ils sont 142 enseignants volontaires à être déjà venus travailler à Maurice. Un soutien de la Chine pour l’enseignement du mandarin dans les écoles secondaires est aussi recherché. Alors que la technologie est « cruciale » dans l’enseignement, Leela Devi Dookun rappelle que le gouvernement veut doter toutes les institutions, du primaire au supérieur, d’outils numériques.

À ce sujet, elle avance que la distribution de tablettes aux élèves est « un nouveau projet » et « n’a rien à avoir avec celui de l’ancien gouvernement ». Ces tablettes sont offertes aux élèves de Grade 1 et 2. Et d’indiquer que 26 800 tablettes ont été distribuées en 2017. En 2019, 13 000 seront offertes aux apprenants de Grade 3. Un accord en ce sens est signé entre l’Inde et Maurice.