Derreck David pourra être en action aujourd’hui alors que Johnny Geroudis assistera à la 14e journée en spectateur. Ce sont les retombées des appels qui ont été entendus par deux boards différents mardi et mercredi derniers.
En ce qui concerne l’appel de Derreck David, suspension d’une semaine et Rs 30 000 d’amende pour n’avoir pas monté Eagle Award à la satisfaction des Racing Stewards, le board d’appel composé de Me Medhi Manrakhan (chairman) qui était assisté de Ravi Bhookun, Ivan Montocchio, Gilles Etienne et Punindranuth Padaruth a trouvé que les charges pesant à l’encontre du jockey de l’écurie Foo Kune n’ont pu être soutenues par le board des Racing Stewards qui était représenté par le Chief Stipe Ian Paterson. On se souvient qu’il avait été trouvé que le jockey sud-africain n’avait pas monté à la satisfaction des Racing Stewards dans le sens où Eagle Award se retrouva en 4e/5e épaisseur « without cover » pendant 150m alors qu’il lui était possible de diriger sa monture vers l’intérieur. Cette enquête avait été initiée après que l’entraîneur Ramapatee Gujadhur eut pointé du doigt la monte de Derreck David qui, selon lui, avait contraint son cheval, Ambassador Rex, à couvrir plus de terrain dans la partie initiale. Les instructions du côté de Derreck David étaient claires, dans le sens où il avait été demandé au jockey de se positionner en 2e/4e position en one off si possible et de se placer devant son principal danger qui était Ambassador Rex.
L’entraîneur Ramapatee Gujadhur avait même trouvé que Derrreck David avait tourné la tête de son cheval vers la gauche pour forcer Ambassador Rex à aller plus vers l’extérieur, tout en donnant des ordres à son compagnon d’écurie qui était à son intérieur.
Derreck David était représenté par Me Gavin Glover. À la lecture des conclusions du board d’appel et si on tient en ligne de compte la charge émise contre Derreck David alors que l’enquête avait été initiée suite à un reproche de Ramapatee Gujadhur, entraîneur de Ambassador Rex, l’acte d’accusation ne fait aucune mention du fait reproché au jockey David par Ramapatee Gujadhur et que celui-ci s’était exclusivement appuyée sur une supposition que le jockey de l’écurie Foo Kune se serait trompé au sujet de la tactique qu’il fallait employer.
De ce fait, le board a jugé judicieux de renverser la décision des Racing Stewards.
En revanche, la culpabilité de Johnny Geroudis fut maintenue en ce qui concerne sa monte sur Aspen Emperor lors de la 4e journée quand le cheval avait terminé deuxième à 0.70L de son compagnon d’écurie Bronco Buster. La cravache sud-africaine avait finalement retenu les services de Me Gavin Glover alors que son idée initiale était d’engager Me Yahia Nazroo. Le board d’appel était cette fois composé de Me Robin Ramburn (avocat) qui avait à ses côtés Me Vassen Atmaro, Frantz Merven, Alain Tennant et Patrick Pougnet. Les grounds of appeal de Johnny Geroudis étaient surtout concentrés sur la sévérité de la sanction et les findings du board des Racing Stewards. Cependant, il semblerait que le cas concernant la sévérité ait quelque part obtenu gain de cause car si Johnny Geroudis avait initialement été  suspendu pour deux semaines et condamné à payer une amende de Rs 50 000, il purgera finalement une semaine de suspension alors que l’amende a été ramenée à Rs 30 000.