Les grands travaux qui feront avancer le projet de Ring Road vont commencer sous peu à Montebello, à l’entrée sud de Port-Louis, avec la construction d’un underpass au point de départ de la Ring Road (Phase I) – projet de développement routier qui va offrir aux automobilistes une deuxième entrée sur la capitale, autre que l’autoroute nationale qui passe par Pailles et Caudan. Et ce, des deux côtés de Port-Louis, le nord et le sud. La finalité de cette démarche consiste à rendre fluide la circulation routière qui, depuis des années, demeure encombrée, surtout aux heures de pointe, rendant ainsi l’accès au principal centre politique, économique et commercial du pays, très difficile.
« Ce n’est pas le premier underpass qu’on construit à Maurice. On l’a déjà fait au rond-point de St-Jean et à Pailles, à la hauteur de Grewals. La différence entre ceux-ci et celui qui sera construit à Montebello est que ce dernier sera un dual carriageway », lâche Nazeer Mowlabacus, Divisional Manager à la Road Development Authority (RDA), qui supervise la gestion du projet, en compagnie de la firme égyptienne Arab Consulting Engineers (ACE) qui, elle, supervise les travaux au quotidien. Les travaux sont effectués par les firmes Rehm-Grinaker et Colas, en joint-venture. L’objectif de cette route : réduire le nombre de véhicules qui passent par Pailles et Caudan pour entrer dans la capitale et faire en sorte que ceux-ci empruntent la Ring Road. Cette dernière ayant des connexions à divers points de la capitale, sera utile aux automobilistes pour se rendre à n’importe quel point dans la capitale — le centre, l’Hôtel du Gouvernement, rue Desforges, Plaine-Verte et ailleurs. L’on s’attend à ce qu’une bonne partie des véhicules qui empruntent l’entrée du Caudan, pour le sud, et celle de Quai D, pour le nord, soit absorbée par la Ring Road, rendant ainsi plus fluide la circulation routière à ces deux entrées sur les deux routes — l’autoroute et aussi la Ring Road.
Cet underpass à partir de la Ring Road permettra les entrées dans la capitale ainsi que des sorties. L’automobiliste qui fait son entrée à Port-Louis par cette route quitte l’autoroute et emprunte l’underpass en direction de la Ring Road. À partir de là, il peut se rendre n’importe où à Port-Louis, jusqu’au Château d’Eau, à l’autre bout de la Ring Road où sera construit un tunnel sous la montagne lors de la deuxième phase du projet. La Ring Road, fait ressortir M. Mowlabacus, ne sera pas réservée qu’aux automobilistes qui entrent dans ou qui sortent de la capitale. Elle desservira également les habitants des régions avoisinantes de Montebello que sont la rue Leal, le rond-point Fon Sing, le morcellement Sorèze et autres vers Grande-Rivière-Nord-Ouest. L’on prévoit également que le développement des habitations sur les terrains avoisinants à l’entrée de la Ring Road, soit desservi par cette route. Une route d’accès qui sera construite à partir de la Ring Road facilitera l’accès au centre Swami Vivekananda à Pailles.
« La Ring Road va satisfaire tant le développement existant que celui à venir dans cette région », ajoute-t-il. Ce sera la même chose pour les automobilistes qui passeront par la capitale pour se rendre à Curepipe ou ailleurs dans les Plaines-Wilhems. Ils auront le choix d’utiliser la Ring Road à partir du tunnel à Château d’Eau ou de poursuivre leur route par l’entrée du Caudan. Ainsi, cela permettra de répartir les dizaines de milliers de véhicules qui empruntent l’autoroute quotidiennement pour entrer dans la capitale et sortir de Port-Louis — l’une utilisera l’autoroute existante et l’autre passera par la Ring Road. « La route du Caudan sera, donc, plus fluide et il n’y aura pas de congestion routière — ni sur cette route ni sur la Ring Road », souligne notre interlocuteur.
Cependant, fait ressortir M. Mowlabacus, la Ring Road ne pourra pas, à elle seule, décongestionner nos routes, surtout à l’entrée de Port-Louis. Il faudra trouver d’autres solutions car le nombre de véhicules ne cesse d’augmenter dans le pays. À moins que le gouvernement ne s’inspire du modèle de Singapour pour limiter le nombre de véhicules sur les routes. « Tôt ou tard, dit-il, l’on devra introduire le mass transit transport, métro-léger ou autres mais aussi le car pooling. » Il poursuit : « On peut construire autant de routes qu’on veut mais elles ne seront jamais suffisantes si on ne les associe pas à d’autres mesures. » La route peut contenir un certain nombre de véhicules ; si on double ce nombre, on y circulera difficilement et on retournera, ainsi, à la case départ. Lorsque l’autoroute nationale fut ouverte dans les années 70, elle n’était pas encombrée vu le volume de véhicules. Aujourd’hui, la congestion à partir de la capitale, à certaines heures, a remonté l’autoroute pour atteindre Pont-Fer, à Phoenix.
———————————————————————————————————————————
Nom du projet : Ring Road Phase I from Montebello to Les Guibies
Coût : Rs 1, 1 milliard
Client : Road Development Authority (RDA)
Financement : État mauricien
Durée du projet : 30 mois
Début : Janvier 2010
Contracteurs : Rehm-Grinaker/Colas
Consultant : Arab Consulting Engineers
Travaux complétés à 50 %
———————————————————————————————————————————
Matériaux sur place
L’un des éléments les plus importants dans la construction de cette autoroute est que les contracteurs n’ont pas à faire venir des matériaux pour le comblage du site. Ils les obtiennent sur place en coupant dans la montagne à l’aide de grosses machines. Dans le cas présent, on obtient suffisamment de matériaux pour effectuer les travaux. Les matériaux sont en plus transformés en agrégats par des machines mobiles, et utilisés pour d’autres travaux sur le site. Il n’y a, donc, pas de grands mouvements de véhicules de transport dans cette région, si ce n’est uniquement à l’intérieur du site.
———————————————————————————————————————————
Déviation
Les grands travaux pour la fouille de l’underpass qui sera construit à Montebello, à l’entrée de la Ring Road, débutent la semaine prochaine. C’est ainsi qu’à partir de demain, les deux voies de l’autoroute Curepipe/Port-Louis seront déviées à la hauteur de Montebello et les trois autres sur l’autoroute Port-Louis/Curepipe le seront à partir du 22 courant, pendant dix mois. Cette déviation est rendue nécessaire afin de permettre aux contracteurs d’effectuer tous les travaux en une seule fois — creuser l’autoroute nationale à une profondeur d’une dizaine de mètres, construire le pont et aussi l’autoroute en bas qui va relier l’autoroute nationale à la Ring Road.