Un rapport du ministère de la Santé et de la Qualité de vie, publié en décembre dernier, indique que Maurice a enregistré une hausse de l’espérance de vie de trois ans pour les hommes, soit de 68,1 à 71,1 ans, et de 2,5 ans pour les femmes, soit de 75,3 à 77,8 ans, entre 2000 et 2016. De plus, en 2016, le nombre de naissance s’élève à 12 330, pour un taux de natalité brut de 10,1 sur 1 000 résidents en milieu d’année, contre 9,9 en 2015 et 14 en 2006.

Le rapport fait également mention d’une tendance croissante de faible poids à la naissance. Au cours des deux dernières décennies, le pourcentage concernant les bébés nés avec un faible poids a considérablement augmenté, passant de 7,9% en 1990 à 17,4% en 2010. Au cours de la période 2011-2016, le pourcentage a fluctué entre 17% et 17,5%.

Par ailleurs, le rapport fait mention de 9 920 décès enregistrés en 2016 pour un taux de mortalité brut de 8,1 sur 1 000 habitants en milieu d’année, contre 7,8 en 2015 et 7,3 en 2006. Le taux de mortalité infantile était de 11,6 sur 1 000 naissances en 2016, de 13,7 en 2015 et de 13,5 en 2006. Parmi les causes de décès, les maladies du système circulatoire étaient responsables de 35,2% des décès, de maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques (principalement le diabète) responsables de 24,1% de décès, de néoplasmes (cancers) responsables de 12,8% de morts, de maladies du système respiratoire responsables de 8,9% de décès et, enfin, des blessures et empoisonnement responsables de 5% de décès.

Les chiffres de la Mauritius Revenue Authority (MRA) démontrent une baisse dans le nombre de cigarettes importées, passé à 858 millions en 2016, contre 1 milliard en 2012. En outre, le nombre de cas de VIH/sida, nouvellement détectés chez les Mauriciens, a augmenté de 319 en 2016, contre 262 en 2015 et 320 en 2012. Quelque 25 cas de paludisme et sept cas de chikungunya, issus de l’étranger, ont également été enregistrés en 2016.

Ce rapport fait aussi mention que le ministère a renforcé son personnel au fil des années, notamment un nombre de 1 155 médecins et 3 686 infirmiers et sages-femmes qualifiés en 2016. Le nombre d’admissions dans les hôpitaux régionaux en 2016 s’élevait à 208 847. Quelque 45 671 interventions chirurgicales ont été effectuées.

En ce qui concerne les cliniques, 141 286 cas ont été assistés dans les cliniques d’orthopédie, 121 768 dans les cliniques de cardiologie, 114 744 dans les cliniques de médecine générale et 99 046 dans les cliniques de chirurgie générale.