Une jeune malgache de 22 ans, Marie Rachelle Josetta, a plaidé coupable de trafic de drogue ce matin à l’ouverture du procès qui lui a été intenté en Cour d’Assises, présidée par le juge Prithiviraj Fekna. Elle avait fait entrer 388 grammes d’héroïne dans le pays.
Elle avait été interpellée à sa descente d’avion le 20 avril 2010 en provenance de la Grande île. Les douaniers qui avaient suivi son profiling avaient vainement fouillé ses valises. Toutefois, en procédant à une fouille corporelle, elle a avoué qu’elle transportait de la drogue.
Dans ses dépositions consignées par la constable Christine Provence, que celle-ci a lues en Cour, l’accusée a relaté les circonstances dans lesquelles elle a été amenée à dissimuler 40 boulettes dans ses parties intimes. Elle a reçu 350 euros pour couvrir ses dépenses à Maurice.
La passeuse malgache fut conduite à l’hôpital Nehru, Rose-Belle, où une purge lui fut administrée. Le lendemain de son admission, elle a commencé à restituer les boulettes de forme cylindrique, enveloppées dans du plastique transparent.