La magistrate Bhamini Prayag-Rajcoomar, siégeant en Cour de Grand-Port, a reconnu coupable un certain Albannah d’avoir insulté un homme avant de lui plaquer le visage contre les volets d’une banque commerciale de Plaine-Magnien. La juge dit avoir accordé plus de crédit à la version du plaignant, l’accusé ayant préalablement menti en affirmant que la victime aurait agi sous l’influence de l’alcool, et ce alors que son formulaire 58 prouvait le contraire.
Selon le plaignant, le jour des faits, l’accusé l’a approché et a commencé à l’insulter avant de plaquer son visage contre les volets d’une banque commerciale. Après cette agression, il a alors porté plainte au poste de police de la région avant de se rendre ensuite à l’hôpital de Rose-Belle pour y recevoir des soins. La victime a ajouté connaître son assaillant car étant un des témoins d’une plainte logée à la police contre l’accusé. De même, le plaignant a avoué avoir déjà eu des différends avec le père de son agresseur dans le passé.
L’accusé, lui, a nié les charges pesant contre lui. S’il admet s’être trouvé le jour des faits devant la succursale de la banque, il affirme en revanche que c’est le plaignant qui l’aurait approché avant de le maltraiter. Et de poursuivre que la victime l’aurait menacé de le faire « tabasser » s’il continuait à agir comme un « hooligan ki kokin travay dimounn dan airport ».
Dans son jugement, la magistrate s’est dite « satisfaite » de la déposition de la victime en cour. Elle note également que l’accusé a tenté de faire croire que le plaignant avait agi sous l’influence de l’alcool, et ce alors que le formulaire 58 de la victime prouvait le contraire. Albannah a de fait été condamné pour agression et insulte.