Le député du Front Solidarité Mauricienne (FSM) et ex leader du Hizbullah, Cehl Meeah a été formellement inculpé dans deux affaires en cour Intermédiaire. En effet, le directeur des Poursuites publiques (DPP) a logé deux charges formelles contre lui en cour Intermédiaire. La première a trait à l’affaire Shenaz et la chambre 216 tandis que la seconde concerne le braquage du magasin Ghanty à Curepipe en 2006. Cehl Meeah est accusé d’entente délictueuse relativement à ce cas.
La fin de semaine a été particulièrement mouvementée pour le député Cehl Meeah. En effet, en l’espace de 24 heures jeudi et vendredi, il s’est vu formellement accuser dans deux procès en cour Intermédiaire. Jeudi, le bureau du DPP a logé une accusation formelle de Conspiracy contre lui relativement au braquage du magasin Ghanty à Curepipe en 2006. Le lendemain, soit vendredi, il s’est vu inculper du délit de abduction of minor dans l’affaire de la mineure Shenaz (NDLR: prénom fictif) et de la chambre 216. ??Dans le cadre du premier procès, le leader du FSM a été accusé d’avoir fomenté un complot, entre les mois de février et mars 2006, en compagnie d’un dénommé Hossen Ramtoolah. Selon la teneur de l’acte d’accusation, Cehl Meeah aurait ourdi ce complot afin que le dénommé Ramtoolah et un autre suspect braquent le magasin Ghanty à Curepipe, et ce dans le but d’y voler des devises. Une partie du butin aurait été remise, par la suite, à Cehl Meeah qui en ferait usage au sein d’une société appelée « Jamaat ». Cehl Meeah aurait aussi participé dans la préparation du délit en fournissant un véhicule aux braqueurs. L’enquête a été menée dans cette affaire par les limiers de la Major Crime Investigation Team (MCIT). ??Abduction of minor??Vendredi, la deuxième charge formelle — celle de Abduction of minor — a été logée contre Cehl Meeah  en cour Intermédiaire. En vertu de cette affaire, Cehl Meeah a été arrêté le 27 juillet 2010 par la Central Criminal Investigation Division (CCID) des suites d’accusations formulées contre lui par une adolescente de 16 ans. Celle-ci, Shenaz, avait accusé le député de l’avoir conduite à une chambre de l’hôtel Victoria, le 216. Le père de la fille, lui, pensait fermement que cette dernière était en vacances à Rodrigues. Cehl Meeah avait alors réfuté les allégations de la mineure en affirmant que cette dernière avait des tendances suicidaires des suites d’une rupture avec son petit ami et qu’il avait essayé de l’aider. Par la suite, l’adolescente avait aussi exprimé le souhait d’épouser le député.??Cehl Meeah est défendu par Me Raouf Gulbul dans le cadre de ces deux affaires. Il souhaite que les deux cas soient entendus par la cour dans les plus brefs délais. Cehl Meeah est le troisième parlementaire à avoir des démêlés avec la justice depuis le début de l’année. Showkutally Soodhun est actuellement poursuivi relativement à une manifestation et des incidents devant les locaux de Radio One, tandis que Maya Hanoomanjee a été arrêtée puis libérée sous caution dans l’affaire Medpoint.