Ils représentent la relève de leurs partis respectifs. Ils restent très disciplinés et n’osent pas remettre en question les décisions de leurs aînés. À tel point qu’on a l’impression d’entendre ces derniers, surtout quand il s’agit de faire gober n’importe quoi. Alors que le pays est offusqué par les tractations politiques du moment, c’est “business as usual”.
Nous avons donné la parole aux membres de l’aile jeune des principaux partis politiques. Sollicités la semaine dernière, les représentants du Mouvement Militant Mauricien (MMM), du Mouvement Socialiste Mauricien (MSM) et du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) nous ont répondu avec les éléments dont ils disposaient. Leurs réponses sont publiées en première partie du texte.
Au début de cette semaine, nous les avons interrogés pour noter les changements éventuels.
Par ailleurs, malgré nos nombreuses sollicitations, Nita Deerpalsingh, du PTr, n’a jamais répondu à nos questions.