Le ministre Callychurn

Le ministre du Travail,  Soodesh Callichurn, et celui des Finances, Renganaden Padayachy, ont usé comme plateforme le point de presse du National Communication Committee, retransmis en direct à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), pour répondre aux critiques de l’opposition émises au parlement.

Leurs interventions surviennent alors que deux projets de loi, vivement critiqués par l’opposition et les syndicats, sont débattus au parlement depuis hier, mercredi 13 mai.

Soodesh Callichurn a défendu avec véhémence le Covid-19 Bill et le Quarantine Bill. Notamment en vue de répondre aux multiples critiques concernant l’effritement des droits des travailleurs, qui pourrait survenir avec l’adoption de ces deux projets de loi.

Le ministre s’en est pris au passage aux membres de l’opposition qui, selon lui, « véhiculent des informations incomplètes ». Et d’ajouter : « Enn bann dimounn dan lopozision pe rod fer krwar ki zot bann gran defanser travayer ».

Pour lui, les amendements ont été proposées avec « certaines provisions afin de donner l’opportunité aux entreprises de respirer un peu ». 

Il a avancé que, dans d’autres pays, les lois du travail auraient été révisés avec des mesures drastiques. « Dan Moris, nou pa pe mem fer enn kar seki bane pei-la pe fer », devait-il invoquer.

Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, également présent lors du point de presse, a commenté les débats parlementaires axés sur le Wage Assistance Scheme et le Self-Employed Assistance Scheme.

Il a assuré que les travailleurs ne rembourseraient pas les aides offertes par le gouvernement durant le confinement. Néanmoins, il a affirmé que « les entreprises profitables » devront, elles, rendre l’argent qui leur a été offert par le gouvernement.

Profitant de cette plateforme, il est revenu sur la question parlementaire que lui a posé le leader de l’opposition ce matin. Celle-ci était axée sur les stratégies destinées à minimiser l’impact de la crise sur l’économie

« Le gouvernement travaille sur la stratégie économique et les mesures pour soutenir l’investissement pour l’après Covid-19, qui sera par la suite englobée lors du budget 2020/2021″, a-t-il conclu.