Les kawals sont de retour sur les routes tandis que les pèlerins entreprennent la grande marche vers le Ganga Talao. Sous plusieurs formes, styles et dimensions, ils sont pour la plupart multicolores. En marge de Maha Shivaratree, célébrée ce vendredi 21 février, Scope est allé à la rencontre de plusieurs groupes pour survoler les coulisses de leur préparation.

Beau Bois Social Action Group : Les matériaux utilisés pour la fabrication de ce kawal seront recyclés par la suite

De L’Avenir, en passant par PortLouis, Beau Bois et Ripailles, les préparatifs vont bon train à travers l’île pour accueillir cette grande célébration en l’honneur du dieu Shiva. La fabrication des kawals a commencé depuis environs quatre semaines et c’est dans un esprit de camaraderie que les différents groupes travaillent chaque soir jusqu’à fort tard pour être prêts pour le grand jour. Yudish Jokhoo et sa bande d’amis du Ripailles Shiv Sena Group travaillent depuis trois semaines pour terminer leur kawal. On nettoie et balaie le terrain. Certains placent des lianes, d’autres percent et vicent des bambous.

Cette année, les jeunes du Beau Bois Social Action Group ont voulu réaliser un kawal frappant

Marque de fabrique

Fondé depuis cinq ans, le groupe travaille principalement avec le bambou. Pour ce Maha Shivaratree 2020, ils construisent un kawal en forme d’un shivling. A la rue Saint-Denis à Port-Louis, les membres du Tranquebar Nivashi se réunissent tous les jours à partir de 20h jusqu’à parfois 2h du matin. Depuis une trentaine d’années, ce groupement d’habitants de Tranquebar travaille main dans la main pour fabriquer un kanwar aux couleurs de leur région. Chan Seewoosurun, vétéran du groupe, tient à faire ressortir que “comme chaque année, nous ne comptons pas installer de roues. Pendant les douze heures de marche, chacun se relayera pour porter le kawal sur son dos”.

Dans le même esprit, Nishal Doobry du Beau Bois Social Action Group fait ressortir que “bien que notre kawal sera imposant cette année, nous allons nous alterner en groupes de huit pour le porter.” Le Beau Bois Social Action Group tout comme le groupe Lavenir Nav Yuvak Sangh fait partie d’une nouvelle génération de dévots déterminés à maintenir les traditions intactes tout en apportant une dose de modernité et d’innovation. Rishab Gunputh, 28 ans, un jeune de L’Avenir précise : “10 personnes se relayeront pour porter leur kawal.”

Haut en couleurs

A Beau Bois, le kawal du groupe qui fait presque 5 mètres par 5 mètres se veut multicolore. “Pour sa conception, il a fallu des rouleaux de plastique de sept couleurs, énormément de bambous, de baguettes et tuyaux en plastique”, dit Nishal Doobry. La kanwar du Lavenir Nav Yuvak Sangh se déclinera avec une base en bambous et sera décoré avec du plastique, des fleurs, des guirlandes et des statuettes de Shiva et Ganesh. Au final, peu importent son budget, son design ou sa décoration, ce qui compte, selon Nishal Doobry “c’est la solidarité, la communion et l’esprit de partage qui animent tout un chacun lors de ces préparatifs”.

Chan Seewoosurun bénissant le kawal avec de l`eau de saffran avant de placer la toile blanche, qui est utilisée comme décoration

Un kawal réalisé avec du bambou, du rotin et de la toile, entre autres
Le Groupe Tranquebar Nivashi existe depuis trente ans. Chacun met la main à la pâte pour réaliser ce kawal

Photo credit : Bouck Pillay Vythillingum

La marque de fabrique des jeunes du Ripailles Shiv Sena Group est le bambou
L’Avenir Nav Yuvak Sangh en force

Photo credit : Keshore Purbhoo