La victime âgée de 18 ans se dit traumatisée. Elle a été une nouvelle fois victime d’attouchements de son présumé agresseur, qui est actuellement en liberté conditionnelle.

Elle a déposé une plainte hier, mercredi 26 juin au poste de police de La Tour Koenig. Dans sa version des faits elle raconte, qu’elle se trouvait près d’une boutique quand le suspect, un habitant de Pointe-aux-Sables s’est approché pour l’aborder, alors que la cour lui a interdit de l’approcher.

« Eski to kone ki ti bizin fer ? a-t-il lancé, avant de lui demandé de retirer la plainte pour viol logée contre lui,  « Tou lezour mo pe bizin al signe stasion. Si pou al lakour, avoka pou koz enn bann koze ki pou fer twa gagn onte », a-t-il ajouté. La plaignante précise qu’elle était seule au moment des faits et elle est restée figer sur place.

Après les propos de ce dernier, alors qu’elle s’apprêtait à s’en aller, ce dernier a porté un commentaire sur une partie de son corps avant de la toucher ses parties intimes. La jeune fille l’a alors repoussé, le présumé agresseur l’a alors menacé  une nouvelle fois « Tir case-la, sinon mo bann kamarad pou tir vanzans. Mwa mo pa pou fer narnie. » a-t-il déclaré avant de s’en aller.

Une fois chez elle, la jeune fille a tout raconté à un proche avant de se rendre au poste de police. Elle déclare aux officiers se sentir menacer.

Le suspect est activement recherché par la police de la localité.