La Mauritius Meat Authority (MMA) ouvre ses portes exceptionnellement en ce jeudi afin de permettre l’abattage d’une cinquantaine de têtes de bétail en marge des fêtes Shab-E-Barat et de Pâques. De la viande fraîche sera disponible dans les Meat Shops à travers l’île.

Pour permettre l’abattage de ces têtes de détail, les membres du personnel de la MMA ont dû se soumettre au protocole établi par le ministère de la Santé dans le contexte de la lutte contre la pandémie de COVID-19, notamment en ce qui concerne le port de masques de protection et autres gants. Du côté des employés, on ne voit pas d’un oeil cette décision en période de confinement. Ils déplorent que leurs collègues affectés à d’autres sections (cabris, bouc, moutons) ne sont pas en train de travailler durant cette période.

Selon eux, il n’y a pas lieu pour eux de travailler en cette période car la viande frigoriée, importée dans des grosses boîtes, est disponible dans les supermarchés. Ils affirment aussi que l’abattage des ces têtes de bétail à l’ abattoir de Roche-Bois implique toute une chaîne: le pesage, le débarquement et l’ abattage où les membres du personnel sont appelés à se côtoyer. “Nous nous ne considérons pas que l’abattage du bétail fait partis des services essentiels”, font-ils remarquer. Ils avancent qu’il y a eu des pressions sur eux samedi dernier pour qu’ils retournent travailler à l’abattoir. “ Je me demande où ces viandes seront achemines quand on sait que plusieurs marchés ont ferme leurs portes en cette période de confinement. Sa mo sir pour ferdominer lors prix la viande fre la, » ajoutent-ils.

Compte tenu des règlements à respecter pour la vente de la nourriture plusieurs petites entreprises ont commencé a accepter des commandes de la viande fraiche en ligne pour être livrée à domicile Par ailleurs, la franchise mauricienne, Chantefrais, entreprend actuellement des démarches requises auprès des autorités afin que les échoppes Chantefrais puissent opérer tout en respectant un protocole sanitaire strict et en offrant toute la sécurité possible pour les consommateurs. Le respect des règles et lois fixées durant cette situation de confinement est primordial, souligne Chantefrais qui opère une centaine d’ échoppes spécialisées dans la vente de poulets frais