Depuis le 18 mai le Musée d’Histoire National à Mahébourg accueille une exposition en 22 volets retraçant la vie et l’oeuvre de Jean François de Galaup, comte de Lapérouse (1741 – 1788), célèbre navigateur français du 18e siècle dont l’attachement à l’Isle de France (l’île Maurice) est bien connu, ayant séjourné dans l’île, plus précisément à Eau-Coulée de 1772 à 1777 (deux stèles dans cette localité mauricienne rappellent ce séjour), et ayant épousé Eléonore Broudou, fille d’un fonctionnaire de Vieux-Grand-Port. Cette exposition, bienveillamment prêtée par le Musée Lapérouse d’Albi en France restera ouverte au public jusqu’au 30 septembre.
Le vernissage de l’exposition organisée autour de la thématique « LAPÉROUSE NAVIGATEUR DES LUMIÈRES », s’est déroulé en la présence d’une foule de notables dont Dan Baboo, ministre des Arts et de la Culture, Mahen Jhugroo, Thierry Henry et Bobby Hureeram, membres de l’Assemblée nationale, S.E. Susan Coles, haut-commissaire de l’Australie, Xianshi Yan, président du Beijing Global Hakka Culture Exchange Centre, Bernard Li Kwong Ken et Dorine Ng Shew Ha Kim Soo, respectivement président/e du Mauritius Museums Council (MMC) et de la National Art Gallery, Deoraz Ramcheya, directeur du Musée d’Histoire National, les membres dirigeants du MMC, les présidents et les membres des conseils régionaux (de district et de villages) et bien d’autres. Le vernissage a coïncidé avec les célébrations de la Journée internationale des musées (18 mai).
Laissons la place au ministre des Arts et de la Culture Dan Baboo pour une présentation de l’essentiel de l’exposition: « The exhibition gives a glimpse of this valiant seafarer (Lapérouse), his achievements and contribution in world cartography and his Mauritian experience. » Vaste programme étalé sur 22 panneaux à voir absolument. En attendant, faisons connaissance avec:
JEAN FRANÇOIS DE GALAUP COMTE DE LAPÉROUSE NAVIGATEUR DES LUMIÈRES EXPLORATEUR DE L’OCÉAN INDIEN ET DE L’OCÉAN PACIFIQUE
1741 – 1788
Jean-François de Galaup naquit le 23 août 1741 au manoir du Gôtout près d’Albi. Après des études au Collège des Jésuites (aujourd’hui Lycée Lapérouse), il se lança, à l’âge de 15 ans, dans la carrière maritime. A cette occasion, son père lui donna la ferme de Lapeyrouse, dont il adopta le nom.
Dès l’âge de 16 ans, il participa à des confrontations maritimes contre l’Angleterre, en Amérique et en France, en particulier à la bataille des Cardinaux à Quiberon où il fut blessé et fait prisonnier.
Après une campagne de cinq ans dans l’océan Indien, ce marin endurci participa brillamment aux combats de la guerre d’Indépendanceaméricaine jusqu’en 1783, notamment à l’occasion de la prise des forts de la Baie d’Hudson où il traita ses ennemis avec respect.