En marge de la présentation du Budget 2019/20 ce  lundi 10 juin, la Commission diocésaine justice et paix réclame la mise sur pied d’un ministère de l’Écologie spécifiquement dédié au combat contre le dérèglement climatique, la perte de la biodiversité et des services écosystémiques.

Selon le père Jean-Maurice Labour, aumônier de la Commission diocésaine, même si le National Disaster Risk Reduction and Management Centre pourrait être rattaché à un tel ministère, celui-ci devrait, avant tout, être un ministère proactif dont l’objectif serait d’anticiper les risques écologiques et d’y apporter les remèdes appropriés.

“Il y a peu de choses qui sont faites jusqu’ici pour traduire dans les faits les grandes décisions qui sont prises au niveau international par rapport à l’urgence écologique”, explique le père Labour. D’où la nécessité, selon lui, d’un ministère strictement dédié à l’écologie en vue de combattre le dérèglement climatique et l’érosion de la diversité.

Un ministère qui, selon l’aumônier de la Commission, mérite “un budget significatif” à même de lui permettre de répondre par des actions appropriées aux menaces qui accompagne le dérèglement climatique.