Natation…
La FMN se montre sans pitité

«Your request was tabled and discussed at the MC Meeting held on Wednesday 11th February 2015. We regret to inform you that the Managing Committee of the Mauritius Swimming Federation is not agreeable to provide the support letter as per your request», c’est par ce courrier laconique et sans explications plausibles que le président de la Fédération mauricienne de Natation (FMN), Harold Lai, a répondu à une demande de la FINA et de la CANA par le biais de Doreen Tiborcz pour la nomination de cette dernière au sein de la commission masters de la fédération internationale. Le moins que l’on puisse dire, plus qu’une dent, la FMN a tout un râtelier contre l’ex-présidente de cette fédération.
On se souviendra qu’une première fois la FMN avait catégoriquement refusé une demande, également de la FINA et de la CANA, pour que Doreen Tiborcz soit nommée au sein de l’exécutif de la fédération internationale en sa capacité de vice-présidente de la confédération. Il va sans dire qu’avec Harold Lai et son équipe, il n’est surtout pas question de laisser une personne hors du comité — qu’importe qu’elle soit une Mauricienne — être nommée au sein d’une instance internationale. Pourtant avant son comité de mercredi dernier, le président de la FMN avait bien indiqué au président de la CANA, le Sud-Africain Sam Ramsamy «que d’ici vendredi (13 février) que la lettre de confirmation» de la fédération nationale parviendra aux instances appropriées. Faut croire que c’était mal connaître les intentions d’Harold Lai et son comité qui était en force à la réunion de mercredi.
Le président de la FMN se sait pas encore qu’à forcer de jouer avec le feu, il va finir par se brûler. Notons que selon nos informations, la FINA a déjà validé le choix de la CANA pour nommer Doreen Tiborcz au sein du Masters Committee, mais attendait encore la lettre de soutien de la FMN. De toutes les façons, que peut-on attendre d’une fédération qui a éliminé depuis deux ans toute compétition de Masters dans son calendrier.