Les spectateurs (3 000 au moins) — et les téléspectateurs — présents dimanche dernier au New George V Stadium ont été témoins d’un “show” impromptu exécuté par un spectateur en plein match du Charity Shield mettant aux prises le Cercle de Joachim et le Petite Rivière-Noire FC.
L’homme en question s’est permis le luxe de traverser les grillages des troisièmes avec une facilité déconcertante, pour ensuite esquisser quelques pas de danse sur la pelouse avant de prendre la fuite (par les grillages à nouveau) pour échapper à quelques policiers visiblement pris de court.
On jouait la 12e minute, Daniel Sophie vient de marquer contre son camp en déviant dans ses filets un tir de Stéphane Pierre. Soudain, l’arbitre central, Imtehaz Heerahlall, arrête le match. Raison : un spectateur vient de fouler la pelouse.
Entre-temps, les policiers postés à l’intérieur du stade — ou plus exactement aux premières — descendent sur la pelouse pour se mettre à la poursuite de l’intrus. Malin, ce dernier a su leur échapper. Lorsque les policiers se trouvaient à quelques pas de lui et sur le point de lui mettre le grappin dessus, le plaisantin a grimpé sur les grillages et dandiné du postérieur dans un dernier geste de défiance mais surtout d’humour, avant de regagner les troisièmes.
Cet incident a certes amusé la galerie, mais cette situation a embarrassé les organisateurs, qui voulaient se saisir de ce match pour encourager les spectateurs à revenir au stade, surtout en famille. Cette situation force à s’interroger sur l’efficacité de la sécurité dans les stades. Il est vrai que ce cas reste isolé, mais qu’en est-il de la capacité du service d’ordre à réagir dans une situation plus compliquée ?
Il nous revient que la sécurité dans les stades est revenue sur le tapis en marge du championnat qui débute finalement ce mercredi avec cinq rencontres au programme. Surtout lorsqu’il s’agira de matches dits à risque. Ainsi, des questions se posent désormais quant aux normes des infrastructures et des dispositions prises pour parer à toute éventualité. Selon certaines sources, les organisateurs envisagent sérieusement de se pencher sur cet aspect qui s’avère plus que jamais vital pour le bon déroulement des rencontres.
Pour en revenir au spectateur-danseur, il nous revient qu’il a été verbalisé par la police.