Le Mauritius Criminal Law Review, un ouvrage rédigé et compilé par des avocats du Bureau du DPP et du barreau, a été lancé par le chef juge, Keshoe Parsad Matadeen, lors d’une cérémonie qui a eu lieu vendredi dernier, en présence de l’Attorney General, Satish Faugoo. Étaient également parmi l’assistance, le SPJ Eddy Balancy, d’autres membres du judiciaire, ainsi que Susan Coles, haut commissaire d’Australie à Maurice.
Le DPP a fait entre autres ressortir que cette publication servira de source de référence aux juges et magistrats, en quelque sorte un « court companion » à ceux qui pratiquent le droit. « In that sense, it is a priceless piece of work but there are certain commercial realities when one embark on such a task. It is a costly business to have quality publication. I am very proud of the fact that the whole project has been a voluntary one involving no costs from all contributors », a souligné Satyajit Boolell. Il a ajouté : « The Mauritius Criminal Law Review will aim in a modest way at contributing to the development of the legal principles that emerge from this corpus of Mauritian law. »
L’Editorial Board était présidé par le DPP lui-même ayant comme vice-président Iqbal Maghooa, Deputy DPP. Les autres membres étaient Aruna Narain, Parliamentary Counsel ; Pierre Rosario Domingue, CEO, Law Reform Commission ; Rex Stephen, membre du barreau ; Vinod Rammaya, Ag. Senior State Counsel, et
Yorgesh Bookhun, State Counsel.
L’ouvrage débute par des articles écrits entre autres par des personnes telles l’ancien juge Vinod Boolell, de même que Sir Keir Starmer QC ancien DPP de l’Angleterre ; Westley Wong SC, Deputy DPP de Hong Kong, Florrie Chan Prosecutor de Hong Kong and Shenaz Muzaffer State Counsel aux Seychelles.
Les articles couvrent divers domaines, dont la piraterie, les droits des victimes, le blanchiment d’argent et la corruption.
D’autre part, le livre de Marie Lourdes Lam Hung, qui traite du droit des enfants, est tenu en haute considération alors que les dispositions de The Animal Welfare Act 2013 de même que celles de The Criminal Appeal (Amendment) Act 2013 ont été passées en revue.
Le livre est en vente à Rs 600.