En humour comme en amour, tous les coups sont permis. Tous les coups s’osent pour ce jeune couple que certains qualifient de “Chouchou” et “Loulou” local, en référence à la série française Un gars, une fille. Connus pour leur humour corrosif lorsqu’ils jouent des saynètes de la vie quotidienne sur la chaîne YouTube de Radio One, Vincent Duvergé et Sheryl Smith fouleront la scène du Caudan Arts Centre pour un “one-couple-show”, les 8 et 9 novembre. Scope s’est glissé sous les draps des tourtereaux, histoire d’explorer la face cachée de leur univers d’artistes.

“C’est très fatigant de nous côtoyer. Nous parlons beaucoup et sommes palab.” C’est ainsi que le jeune couple se décrit. “Christophe, notre meilleur ami, nous dit souvent qu’on est trop amoureux, que ça donne envie de vomir.” Dans leur nid d’amour à Sodnac, Quatre-Bornes, “nous sommes encore plus bizarres”. Ils se sont déjà essayés à se faire la cour comme à l’ère des Cro-Magnons. Le week-end dernier, Sheryl Smith et Vincent Duvergé se sont mis dans la peau de leur toutou pour l’imiter. “Il ne faut pas croire qu’on passe notre temps à délirer.” Les comiques ont aussi des phases de “normalité”. Comme le commun des mortels, “nous avons des obligations professionnelles stressantes et prenantes”. La paire est assez mature pour garder son professionnalisme sur son lieu de travail. “On ne nous verra jamais nous afficher”, confie Sheryl Smith. En effet, les lovebirds sont tout deux employés à Radio One sur la chaîne One TV. La chaîne où tout a commencé…

Rires et délires.

Dans le cadre de la promotion de cette chaîne, lancée en 2017, Vincent Duvergé et Christophe St Lambert étaient invités dans une émission présentée par une certaine Sheryl Smith. Coup de foudre pour Vincent, mais la belle n’est pas libre. Par la suite, la présentatrice rejoindra la famille de Radio One et intégrera précisément l’équipe de One TV, pour le plus grand bonheur de Vincent. Apprenant plus tard que la jeune femme est de nouveau un cœur à prendre, Vincent élabore un plan d’attaque pour conquérir la belle, avec la complicité de son ami Christophe. S’ensuivra une série d’“Allons rien faire ensemble”, de séances de cinéma pour voir le film le plus “pourri de sa mère”. Vincent commente les scènes avec des descriptions très suaves, entre ses kari lalang (repris dans un sketch) et autres références loufoques. C’est une sortie au Casela organisée par le prétendant qui fera enfin tomber les dernières défenses de Sheryl Smith. Le début d’une belle aventure, faite de rires et de délires.

À peine rentré de vacances d’Europe, le couple s’est déjà lancé vers de nouveaux projets, et pas des moindres. Sheryl Smith et Vincent Duvergé ont souvent rêvé de partager une scène. En novembre, le rêve deviendra réalité au Caudan Arts Centre. Entre-temps, c’est gratuitement qu’ils ont fait le show, le temps d’une après-midi au Caudan, pour le plus grand plaisir des badauds et de notre photographe. Pour prendre les poses les plus spectaculaires et déjantées, on peut compter sur eux ! Du beau spectacle, entre un remake atypique de la scène culte du Titanic sur un pont, des contorsions sur un canapé, et une Sheryl qui prend facilement son Vincent de 60 kg de dans les bras. “Nous sommes un couple où l’égalité est importante. Alors, c’est : qui lève qui veut ou qui lève qui peut !”, souligne Vincent sur un ton solennel, avant d’éclater de rire.

Théâtre et stand-up.

Les vannes sont généreuses entre eux. À l’affût, aucun des deux ne manque une occasion de charrier l’autre sur une pose bizarre, un rire trop insistant, une réplique manquée. Mais les échanges de regards sont éloquents. Alors que dans sa minirobe, Sheryl Smith se hisse le long d’un lampadaire, Vincent, très protecteur, s’inquiète que sa chérie ne tombe à l’eau. Dans une belle communion, Mr & Mrs Smith fredonnent en chœur, se tiennent les mains, terminent les phrases de l’autre. Si Vincent a du mal à s’orienter, Sheryl donne la direction. C’est un couple tout à fait complémentaire.

Passionnée de théâtre dramatique, Sheryl Smith sera sur scène pour assurer un spectacle qui s’annonce comme “un parfait mélange entre un stand-up et une pièce de théâtre”, si l’on en croit Vincent Duvergé. Un projet rendu possible après que Sheryl Smith a remporté le Caudan Live dans la catégorie Théâtre en 2018. Un des prix offrait la possibilité de présenter un spectacle au Caudan Arts Centre.

Composé d’une série de sketchs, Ils s’aiment est une réadaptation mauricienne d’un spectacle de Muriel Robin, mis en scène par François Achille. “Chaque sketch relate un moment différent dans la vie de couple. Les personnages évoluent et grandissent. Le jeu et l’approche sont différents”, confie la comédienne. La pièce traite de façon hilarante l’homosexualité, le divorce, le conflit, la tromperie… Bref, tous les bons et mauvais côtés de la vie de couple.

Grain de folie.

Bien que leurs avis divergent, les deux affectionnent le théâtre et le stand-up. “Le théâtre n’offre pas la liberté de sortir de son texte, au contraire d’un one-man-show”, affirme Vincent Duvergé. Pour lui, ce sont deux univers différents. “Au théâtre, tu racontes une histoire, tu incarnes un autre personnage, tu es dans un autre monde.”

Si elle aime le stand-up, Sheryl Smith avoue pourtant “manquer de confiance en elle pour monter seule sur une scène”. Elle aime incarner un autre personnage et adore l’ambiance dans une troupe. C’est à 13 ans que la jeune comédienne a débuté au théâtre avec la troupe de Raj Gokhool, La Comédie Mauricienne. Elle a enchaîné avec le groupe NovArt et ensuite avec Komiko. Avec ces derniers, elle a même tourné deux longs-métrages, Panik et Bénédiction. Souhaitant se perfectionner dans son art, elle a fait le Cours Florent en 2018 et la New York Film Academy cette année. Sheryl a aussi récemment interprété Rosine dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais, mis en scène par Frédéric Edouard. De nature fonceuse, la jeune femme présentait déjà les tirages de la loterie nationale à 18 ans. Formée en Mass Media Communication, elle s’épanouit désormais à One TV. Elle est parallèlement MC en freelance et apprentie blogueuse.

Pour un Vincent Duvergé accoutumé aux relations ennuyeuses et “odorantes”, ce qui lui plaît chez Sheryl Smith, “c’est son grain de folie, le fait qu’elle ne soit pas totalement normale, mais aussi et surtout qu’elle ne prête aucune attention sur ce que pensent les autres”. Pour Sheryl, “le côté mature, attentionné et la communication naturelle entre nous me plaît. Je suis une femme comblée”.

Pour le meilleur et pour le pire.

Les tourtereaux se sont installés ensemble l’année dernière, pour le meilleur et pour le pire… Bordélique chacun à sa façon, il a fallu un temps d’adaptation pour qu’ils s’ajustent. La cuisine, c’est Vincent qui s’en charge la plupart du temps. Par passion mais aussi pour éviter “la soupe brûlée au riz de Sheryl”. Les crêpes salées et le halim de cette dernière sont appréciés, “à condition de prendre un congé le lendemain”. Vincent est conquis des phases “pré-sommeil” de sa copine, “qui parle de chocolat et du château de Versailles”. Ou encore lorsqu’elle sourit en recevant un bisou avant d’ouvrir les yeux le matin.

Avec des vidéos totalisant des milliers de vues sur One TV, la popularité du couple ne cesse de croître. Ce n’est pas pour autant qu’ils se considèrent comme des célébrités. Très terre à terre, Vincent Duvergé n’aime pas utiliser les termes “people”, “célébrité” et encore moins “star” pour se décrire. Il a été très tôt sous les feux des projecteurs avec ses parodies sur YouTube en 2013. On se souvient de la Miss Mauritius “émuse”, qui a fait des émules à travers toute l’île. “Tout est allé très vite pour moi. Je suis devenu très vite animateur radio et toute cette agitation autour m’est très vite montée à la tête.” L’humoriste a été rapidement rattrapé par la réalité quand il s’est envolé pour l’Australie afin de poursuivre des études en cinématographie. “Là-bas, tu n’es plus personne. Que tu sois reconnu ou que tu sois animateur radio à Maurice, tout le monde s’en fout. Crois-moi, tu redescends très vite.” Une “belle claque” et une leçon d’humilité pour faire comprendre au jeune homme que “personne n’est irremplaçable”.

Toujours complices.

Malgré sa cote de popularité, Vincent Duvergé préfère se considérer avant tout comme un artiste. Il est rejoint sur ce point par son alter ego. “Je ne me sens supérieure à personne”, dit Sheryl Smith. “Je ne me prends pas au sérieux et je me remets en question dans tout ce que je fais.” Consciente de ses points faibles, elle s’ajuste toujours dans cet univers de l’humour à One TV, tout en poursuivant son rêve de petite fille de devenir actrice.

Vincent appréhende le futur. Le métier d’humoriste comporte son lot de déconvenues. Fan de Gad Elmaleh, accusé de plagiat, Vincent Duvergé s’interroge. “Dans cet univers, lorsqu’on traite du même sujet, on vous tacle directement de plagiaire. Plein d’humoristes ont traité de l’amour, de la vie de couple, de la mort, des grands-mères et belles-mères. Les sujets se répètent, sauf qu’il faut innover.” Vincent Duvergé, dont les deux derniers one-man-show se sont joués à guichets fermés au MGI, est conscient que c’est un monde éphémère. “Avec mes acquis en cinéma et en production, je vais forcément basculer un jour derrière la caméra.”

Mariage et bébés ? Une pensée pas si lointaine, mais qui “coûte beaucoup”, dit Vincent en riant. Ce mariage doit être à leur image : spectaculaire ! Plus sérieusement, les amoureux préfèrent dans l’immédiat se créer de beaux souvenirs ensemble. À 70 ans, ils se voient toujours aussi complices. Vincent se voit se la couler douce à Rodrigues, tandis que Sheryl se projette avec les cheveux blancs, sous un parasol sur une plage, à se moquer des passants.

Ils s’aiment

Sheryl Smith et Vincent Duvergé présentent Ils s’aiment, les 8 et 9 novembre au Caudan Arts Centre. Les pires et meilleurs moments de la vie de couple sont relatés en une heure et demie de spectacle. Sur le site du Caudan Arts Centre, il est écrit : “Pendant la pièce, le public accompagne le couple lors de leur mariage où la mariée fait une révélation à son mari lors d’une réconciliation suite à une dispute à propos d’un repas avec “Gérard et Toinette” en passant par sa première conduite, une conversation téléphonique alors qu’ils sont avec leurs amants, une discussion assez animée sur leurs parents, et une soirée avec leur meilleur ami qui s’est révélé homosexuel.”

Le spectacle débute à 19h30. Les billets sont en vente au Caudan Arts Centre à Rs 600 (standard) et Rs 800 (VIP).