Les vacances à Maurice se sont brusquement terminées pour un ressortissant français, qui se retrouve désormais en détention policière et sous le coup d’une inculpation provisoire. Le suspect, Carlos Manuel Lopes, âgé de 38 ans et installé à Maurice depuis la mi-juin, est en effet accusé provisoirement de sodomie sur une jeune Port-Louisienne de 28 ans. Le délit aurait été commis dans un appartement de Grand-Baie deux jours seulement après son arrivée à Maurice.
Les informations recueillies par Le Mauricien auprès des sources policières indiquent que la présumée victime, âgée de 28 ans et Supervisor au sein d’une compagnie privée, aurait fait la connaissance du Français Carlos Lopez sur internet il y a maintenant trois ans. Des liens commençant à se tisser entre eux, le Français a décidé de venir passer deux semaines de vacances à Maurice pour faire plus ample connaissance. C’est ainsi que Carlos Lopez a débarqué le 15 juin pour rencontrer la jeune femme.
Les deux tourtereaux ont loué un appartement rue Swami Dayanand, à Grand-Baie. Mais le 17 juin, vers 1 h 30, au cours de relations sexuelles, la jeune femme aurait, selon elle, été victime de sodomie, ce qu’elle aurait reproché à son partenaire une fois leurs ébats terminés, soutenant ainsi avoir ressenti des douleurs atroces. Carlos Lopez aurait ensuite quitté l’appartement et abandonné la jeune femme.
Un peu plus d’une semaine après, soit mardi, la présumée victime a consigné une déposition au poste de police de Grand-Baie. Le même jour, les policiers de la localité ont arrêté le suspect, qui séjournait à Cassis, avant de le placer en détention. Une accusation provisoire de sodomie a été logée contre lui mercredi devant le tribunal de Rivière-du-Rempart. La police objectant à sa remise en liberté sous caution, Carlos Lopez a été reconduit en cellule. Il comparaîtra de nouveau en cours mercredi prochain. Le suspect est détenu au poste de police de Pointe-aux-Canonniers. De son côté, la jeune femme a été examinée par un Police Medical Officer le jour où elle a consigné sa déposition. L’enquête se poursuit.