Le Premier ministre en visite au Botswana depuis hier sera de retour au pays demain, a appris Le Mauricien de sources officielles. Navin Ramgoolam a participé hier soir à un banquet offert en son honneur par le président botswanais Ian Khama. Il a assisté ce matin à la cérémonie d’ouverture d’un institut de sciences sanitaires.
Navin Ramgoolam est accompagné d’une importante délégation d’hommes d’affaires, dirigée par le président du Joint Economic Council (JEC) Louis Rivalland. Le Board of Investment (BoI) est représenté par son président Maurice Lam et Dev Chumroo. Prakash Maunthooa, qui n’a pas fait le déplacement, attend le retour du président Maurice Lam pour décider s’il doit démissionner de la direction du BoI à l’instar des autres membres du MSM. Il a estimé que le BoI est dirigé par un board et qu’il revient aux membres de décider de la ligne à suivre.
L’objectif est d’explorer les opportunités d’investissement au Botswana pour promouvoir les relations bilatérales entre les deux pays, soutient un communiqué de l’Autorité botswanaise pour le développement des exportations et l’investissement (BEDIA). Elle a fait savoir que la délégation mauricienne serait diversifiée. Les secteurs hôtelier et du tourisme, de l’immobilier, des services financiers, manufacturier, de l’agriculture et de l’agro-industrie seront représentés. 
Dans son discours hier soir, Ian Khama a estimé que la visite premier ministérielle offre des opportunités de consolidation de la coopération entre le Botswana et Maurice. « We feel very honoured that you kindly accepted the invitation to officially open the Molepolole Institute of Health Sciences, which is one of six public health training institutions in Botswana », a dit le président botswanais.
Cette participation constitue une démarche symbolique « given the strong partnership between our two countries in the health sector ». « The Memorandum of Understanding between the Ministry of Health of Botswana and the Mauritius Cardiac Centre signed last September has made possible the performance of cardiac surgeries at Princess Marina Hospital by Mauritian cardiologists. This cooperation has multiple benefits such as reduced cost of cardiac surgeries and also affords medical practitioners from Mauritius an opportunity to impart specialised skills to our medical practitioners, thus enhancing our Government’s efforts towards building local capacity in such critical fields », a ajouté Ian Khama.
Des investisseurs mauriciens sont déjà présents au Botswana. Une usine textile, B and M Garments, emploie d’ailleurs environ 600 personnes. Le président botswanais a souhaité que cette coopération puisse s’étendre aux services financiers, au tourisme et au trafic aérien. « I believe that conclusion of sectoral agreements between our two countries in these fields is of paramount importance to help improve connectivity and open up possibilities for commerce and travel. I would like to urge our officials to continue to explore other avenues, in order to broaden and deepen the scope of our cooperation for the mutual benefit of our countries and peoples », a dit le président botswanais.