La vice-présidente du parlement panafricain Françoise Labelle participe cette semaine à une mission d’évaluation de haut niveau en Algérie, organisée par l’Union africaine (UA) en prélude aux élections législatives du 10 mai en Algérie.
Le président Bouteflika a annoncé plusieurs réformes, dont celle incluant une augmentation du nombre de sièges au parlement — de 389 à 462. Le nouveau parlement va amender la Constitution. Des mesures pour une campagne plus démocratique ont été annoncées et l’UA a jugé nécessaire de voir quelle est la situation sur place.
La mission d’évaluation électorale de haut niveau du Président de la Commission est prévue du 14 au 17 février. Elle est composée de Léonardo Simao, ancien ministre des Affaires Étrangères du Mozambique, de Françoise Labelle, vice-Présidente du Parlement panafricain, de Pierre Claver Ndayicariye, ancien ministre et président de la Commission Électorale Nationale Indépendante du Burundi.
La Coordination de la Mission sera assurée par Mbari Calixte Aristide, fonctionnaire Politique Principal au Département des Affaires politiques de la Commission africaine.