Le Front Solidarité Mauricien a annoncé hier, qu’en vue des élections municipales (dont la date n’a pas encore été fixée), une première mobilisation demain à Plaine-Verte marquera le début de sa campagne. Son leader, Cehl Meeah, a laissé entendre qu’il est en mesure de remédier au problème des marchands ambulants et espère que son parti sera à la tête de la municipalité de Port-Louis.
« Nou pe lans nou kanpagn eleksion minisipal ek enn fwa ki nou pou a latet la kapital nou pou amenn bann solision dirab pou problem marsan anbilan », a laissé entendre le leader du FSM lors d’un point de presse hier à Plaine-Verte. Cehl Meeah a précisé que son parti placera des candidats dans chaque ville et village où se tiendront les élections. Le coup d’envoi de cette campagne sera donné demain à Plaine-Verte avec un meeting de la Fédération PAL-FSM-MAM à 20 h.
Par ailleurs, parlant de « l’incompétence » du Premier ministre Navin Ramgoolam et du leader de l’opposition Paul Bérenger, Cehl Meeah a laissé entendre qu’il détient les solutions aux problèmes que rencontre le pays, entre autres, celui des marchands ambulants, et des billets d’avion pour le pèlerinage du Hadj. « Navin Ramgoolam ek Paul Bérenger nek pe pans zis zot retret politik », a-t-il estimé. Et d’ajouter : « Ena bann problem pli inportan ki pe deroule dan pei me zot pe rod akapar zot bann post mazer (NdlR : les postes de Premier ministre et de président en cas de deuxième République). Au lieu de penser au progrès du pays, ils tiennent le pays en otage. » D’ailleurs, c’est pour cela, dit-il, qu’il ne place toute sa confiance qu’en la personne du vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval. « Il a tout le soutien du FSM. La compétence de Xavier-Luc Duval pourrait l’amener à avoir une carrière politique aussi riche que celle de son père. »
Parmi les solutions qu’il dit détenir concernant les marchands frappés d’une interdiction formelle de la Cour Suprême d’opérer dans un rayon de 500 mètres autour du Marché central, le FSM propose un plan de relogement au Champ-de-Mars, à Port-Louis. Cette mesure touchera plus d’un millier de marchands qui oeuvrent dans le domaine de la consommation. Concernant le dossier du Hadj, Cehl Meeah déclare être disposé à suggérer son aide au gouvernement en tant que négociateur.
Par ailleurs, selon le FSM, la soumission des propositions budgétaires sous peu se tiendra dans les meilleures conditions. Quant au rapport du Pay Research Bureau (PRB), Cehl Meeah a fait comprendre que les augmentations salariales devraient concerner « tous les Mauriciens ».
Samad Lalloo, président du FSM, a pour sa part rappelé l’importance du Best Loser System pour que les minorités aient leur place au sein de l’harmonie politique du pays. Le FSM a salué le rôle de l’Anti-Drug and Smuggling Unit de Plaine-Verte dans le combat contre la drogue. « Fode pa per pou denons bann politisien ki inplike », a-t-il conclu.