Restera, restera pas ? Avec le changement de gouvernement et les affinités dont il dispose désormais avec l’équipe de Viré Mam, notamment avec le député et ministre Roshi Bhadain, Paul Foo Kune croit dur comme fer qu’il va conserver son écurie l’année prochaine. D’abord, il se chuchote qu’il compte énormément sur Roshi Bhadain pour qu’il ait une rencontre, voire un tête-à-tête soit avec sir  Anerood Jugnauth ou son fils, Pravind Jugnauth. Ainsi, il aurait formulé le souhait que le Board des Administrateurs lui donne quelque temps encore avant qu’il n’arrête une décision finale à son égard. Ainsi, le Board des Administrateurs qui avait officiellement demandé à ce même Paul Foo Kune de ne prendre aucun engagement pour 2015,  en novembre dernier,  est aujourd’hui plus que jamais divisé sur la question. Selon les informations de Week-End, toute cette affaire sera débattue en profondeur en janvier prochain, le temps, justement, de permettre au principal concerné et à certains rabatteurs de service de faire du ‘canvassing’, voire du lobbying auprès des têtes pensantes des nouveaux gouvernants en place dirigés par sir Anerood Jugnauth.
Nos informations au sein même du MTC laissent croire que le président,  Gilbert Merven, également remue actuellement  ciel et terre pour qu’il ait une rencontre soit avec le nouveau Premier ministre soit avec le grand argentier, Vishnu Lutchmeenaraidoo. Rouge vif déclaré du temps du premierministership du Dr Navin Ramgoolam, après un passage dans la bassecour des bleus, Gilbert Merven cherche d’abord  de refaire son image vis-à-vis du nouvel exécutif, avant tout redorer son blason parmi les membres du MTC pour qu’il puisse à nouveau se présenter aux élections de février 2015. Exercice de «dresse papier» ou «passe dibeurre» ?
Parviendra-t-il à avoir cette rencontre ? Comme dirait l’adage hippique: ses chances  sont bonnes même s’il a un lourd handicap et qu’il a tiré la mauvaise ligne.  Son expérience de la piste a démontré qu’il a été parmi les premiers à adopter le slogan «viré mam» après les déclarations du Dr Navin Ramgoolam et Paul Bérenger avant les élections. Du reste, nombreux sont ceux qui sont au courant qu’il a tout fait pour aider la candidate bleue, Aurore Perrault dans la circonscription No. 4 et que certains de ses soldats ont sillonné le terrain dans la Circonscription No. 17 pour faire élire les trois candidats de l’Alliance Lepep. Ce changement de casaque n’est que du ‘transfugisme’ et il serait donc intéressant de voir si l’actuel gouvernement va traiter avec Gilbert Merven qui, qu’on le veuille ou non, est l’un des principaux responsables de la dégradation du sport hippique à Maurice en compagnie de Paul Foo Kune et le Racing Director  en partance, Ian Paterson.
Enter le fils de Mukesh Balgobin
Toutefois, il joue face à un adversaire de taille dans la course pour refaire son image auprès des nouveaux gouvernants. Dans les coulisses, on explique qu’il y a une personne qui veille au grain sur le dossier des courses. C’est nul autre que Trishna Balgobin, celui-la même que Gilbert Merven avait fait suspendre pour deux ans en compagnie de sa soeur Kareena Balgobin au nez et à la barbe de leur père Mukesh Balgobin, alors commissaire du MTC. La proximité de Trishna Balgobin avec la famille Jugnauth est connue de tout le monde et on laisse entendre dans les coulisses du MSM qu’il est le conseiller de SAJ sur le dossier des courses. Si tel est le cas, il va sans dire que la tache de Gilbert Merven ne sera pas aussi facile.  Il sera même très ardu, d’autant plus qu’une vieille affaire d’humiliation du MTC faite à l’encontre de Lady Jugnauth — alors que SAJ était encore président et que le MSM avait quitté le gouvernement issu des urnes de 2010 — a refait surface. On raconte notamment que le président d’alors du MTC avait fait Lady Jugnauth remettre un prix à un…palefrenier.
Badhain le sauveur?
Entre-temps du côté de l’écurie Paul Foo Kune, on se dit plus fort que jamais, surtout avec la nomination de Roshi Badhain — lequel avait été sur la piste pour aller accueillir Twitter  lors de sa première victoire — en tant que ministre des Services Financiers et de la Bonne Gouvernance. Tout est fait pour que la casaque jaune à étoiles…mauves continue à briller de mille feux l’an prochain disent ses plus fervents supporteurs. Ainsi, c’est avec stupéfaction que certains entraîneurs ont accueilli la décision des Administrateurs de repousser à janvier le dossier «Paul Foo Kune.»
«Si on a repoussé l’échéance, c’est très probablement pour pouvoir chercher une solution pour l’accommoder et lui permettre de continuer à faire ‘la pluie et le beau temps’ au Champ de Mars. Si tel est le cas, je dois revoir mes plans pour l’année prochaine. J’investirai moins. Au fait, j’envisage un retrait en douceur, car j’estime que l’industrie hippique a besoin d’un nouveau départ. Paul Foo Kune a peut-être investi très gros, mais il a également fait beaucoup de tort au sport hippique. Si les administrateurs ne sont pas capables de prendre leurs responsabilités, pourquoi alors continuer?»  nous a dit un entraîneur. Mais il n’y a pas qu’un entraîneur qui pense ainsi.
Au fait, mis à part le ‘rouge’ Randhir Pertaub, toute la communauté des entraîneurs ne sait plus à quel saint se vouer. D’une part, il y a l’incapacité du MTC  de redresser une situation qui a pris eau de toutes parts et d’autre part, les entraîneurs sont pourchassés par la Mauritius Revenue Authority, qui, avons nous appris, est revenue à la charge en leur demandant de nouveaux renseignements. Certaines écuries ont protesté, mais nombreux sont les entraîneurs qui seront contraints à mettre la clé sous le paillasson si une solution n’est pas trouvée dans les jours qui suivent. Ce litige qui oppose la MRA  aux entraîneurs, a fait que les relations entre les écuries Allet et Gujadhur se sont envenimées, à tel point que Vincent Allet et le Dr Hemant Kumar Gujadhur ont failli en venir aux mains. Cet incident a été rapporté au MTC  et une enquête a été ouverte avec pour conséquence que Vincent Allet a été condamné à Rs 75,000 d’amende. Cette affaire ne restera pas là, a-t-on fait ressortir dans le camp de la casaque électrique bleue, qui, avons-nous appris, ira plus loin.
Merven-Ramgoolam: même sort?
Le mandat de Gilbert Merven arrive à terme, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il pourrait connaître le même sort que le Dr Navin Ramgoolam. En effet, ceux qui sont dans les secrets des Dieux sont d’avis que s’il persiste à briguer un autre mandat en février prochain, il sera balayé de la même façon que Navin Ramgoolam l’a été lors des élections générales. Du reste, certains de ses plus proches collaborateurs, tels Vincent Allet et Le Dr Christian Bourdet lui ont sagement conseillé de prendre sa retraite.
Mais le fera-t-il? Tout dépendra de cette réunion qu’il cherche désespérément à avoir auprès des nouveaux dirigeants du pays. Une chose est sure, même s’il a viré, même s’il a abandonné le navire rouge, même s’il dispose du soutien de Paul Foo Kune et même s’il a aidé certains bleus comme Aurore Perrault, Gilbert Merven n’est pas bien vu au sein du nouveau gouvernement non pas pour son appartenance. ou son parcours politique, mais tout simplement parce qu’il n’inspire pas confiance. Il est l’image crachée de Navin Ramgoolam, dans les courses. C’est pourquoi au sein du MTC, on dit que son destin est déjà scellé.
The writings are already on the wall! The guy must go! And he himself, knows it.